oo-Supernatural-oo RPG Supernatural
Bienvenue sur oo-Supernatural-oo !

Le monde a tremblé... Du sang a coulé et ce qui n'aurait jamais du avoir lieu s'est produit : Une porte des enfers a été entrouverte.

Le monde a tremblé... Et il est grand temps pour vous de prendre part à cette guerre qui se dévoile à l'horizon... Amis ? Ennemis ? N'hésitez pas à nous rejoindre ! Mais sachez que votre choix scellera le destin de chacun !

Prenez connaissance du Contexte, du règlement et si vous en avez encore le courage, tentez votre aventure parmi nous en vous inscrivant !



 
Chers Visiteurs et peut-être futurs Membres !
¤ Merci de lire LE REGLEMENT avant votre Inscription et si vous avez une quelconque
question n'hésitez pas à la poster dans notre SECTION INVITÉ
¤ Privilégiez les POSTES VACANTS du forum pour une meilleure intégration !
(Sachez que les PVs sont négociables mais si vous voulez par exemple changer la
célébrité, contactez nous dans la section invité)
¤ Les Auravores et les démons bénéficient d'un bonus de 100 PE si vous les choisissez
¤ Les sorcières et Anges déchus ne sont plus acceptés sauf PV ou Scénario
¤ Profitez de notre cadeau de bienvenue sur Oo-Spn :
200 PE Bonus en choisissant un PV !!!

On les veut en Urgence !
300 PE offerts pour ces PV !
titredetonimage

Arthur
Neutre
Monstre

Découvrez le !

titredetonimage

Jane Smith
opposant
Homme de lettres

Découvrez la !

titredetonimage

Seraphine
Partisante
Ange

Découvrez la !


Dim 28 Sep - 18:06





Connected people





Bon aujourd'hui c'était le jour !

Belial se sentait prêt à faire le grand saut. Il était tellement excité qu'il n'avait pas pu fermer l’œil de la nuit, lisant et relisant ses notes , fignolant son œuvre, comparant sans cesse dans un soucis du détail qui le caractérisait tant.

Il faut dire que ce n'était pas quelques choses à prendre à la légère. Le choix était lourd de conséquences. Il ne fallait pas se tromper.

Car depuis qu'il avait découvert cela, le démon savait que c'était un outil, non , plutôt une des clés de la connaissance. Imaginez, le savoir de milliards d'âmes enfermées dans un objet à peine plus grand qu'un grimoire et plus fin qu'une épée sacrificielle. Des données sans cesse remises à jour , alimentées par des âmes charitables, des échanges aux quatre coins du monde. L’accès à leurs rêves, leurs espoirs, leurs souffrances mais aussi à tous leurs désirs inassouvis. Ah s'il avait eu cet objet entre ses mains quelques millénaires plus tôt, combien d'innocents aurait il pu pervertir ?  Et cela sans même se salir les mains , sans un bain de sang et à l'échelle du monde.  

Des vierges cloitrées dans leurs chambres au plus misérables des malfrats, l'univers y était relié. Le pouvoir, oui le pouvoir était à porté de doigt.

Un frisson parcourut tout son être, puis il se ressaisit.

Mais avant d'y accéder, il fallait qu'il se décide... Mac ou widows ?  

Celui qui se faisait appeler Salomon Smith ouvrit encore une fois le catalogue spécialisé en informatique qui trainait sur la table de la cuisine. Le tabloïd était recouvert d'annotations , de graphismes divers et variés comparant les capacités de chaque ordinateur proposé.

Le brun avait une idée très nette de ce qu'il voulait. D'une part se serrait un portable. Pratique, on peut l'emmener partout. Avec une connexion wifi et beaucoup de mémoire. La carte graphique n'avait peu d'importance, mais la capacité de la batterie était essentielle. Oui, il ne pouvait pas se tromper. Mais maintenant, il fallait que le démon aille voir un professionnel et pour conclure la tractation et ce soir... oui ce soir il s’immiscerait dans le monde virtuel.

Il avait déjà pensé à quelques cibles. Les réseaux sociaux en priorité. Ils étaient en pleine croissance. Cela lui permettrait de prendre la température. Et puis pourquoi pas créer un blog ? Son professeur d'informatique (qui officie tous les mardi matin de 09h à 11h à la bibliothèque d'Huntfield) semblait trouver que c'était une bonne idée. Après , il passerait à quelques choses de plus corser. Il éplucherait les données se trouvant sur le web afin d'en tirer le plus d'éléments possibles sur les sujets qui l'intéresse. Peut être arriverait il à en apprendre plus sur...

Afin de garder la tête froide, le démon alla prendre une douche glacée. Cela calma son cerveau en ébullition et c'est avec une certaine sérénité qu'il prit son petit déjeuner avant de s'habiller ( complet noir et col roulé gris sous une redingote anthracite avec souliers vernis) et de sortir pour se diriger vers le revendeur informatique de sa rue.

Le ciel était automnale. Le fond de l'air frais. Un petit crachin fit ouvrir son parapluie au trentenaire.

Arrivait devant la boutique, il jeta un regard gourmand à l'alléchante vitrine qui dégoulinait de machines toutes  plus extraordinaires les unes que les autres. Soudain, un élément nouveau attira son attention, lui faisant quitter des yeux l'objet de sa convoitise. Une aura. Une aura bien connue qui lui arracha un sourire.

Que le monde était petit pour qu'il le rencontre ici.
© Jawilsia sur Never-Utopia
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Oct - 16:19

Ce fut une banale journée pour le démon qui se réveillait après avoir passé une nuit accompagné d’Asmodée au night-club de ce dernier. Depuis leur rencontre, le Grec aimait s’y rendre, soit pour s’amuser parmi ces petits humains tout en espérant trouver la perle rare parmi les danseurs fous sur la piste de danse. Jamais auparavant il n’aurait pensé voir l’humanité évolué comme ça, penchant vers autant de décadence sans qu’ils n’aient rien à faire de leur propre main. Les Hommes se précipitaient tout seul dans ce gouffre de plaisir et de débauche sans qu’ils n’aient à passer un seul contrat ou à dire un seul mot. L’avantage c’était qu’ils pouvaient se faufiler beaucoup plus habillement dans la foule sans se faire remarquer et choisir une demoiselle ou un jeune homme seul sans vraiment se faire remarquer par ceux qui dansaient à ses côtés, trop occupés à boire et à se défouler sur le rythme de la musique qui noyait la salle d’un bruit électronique. Ah mon dieu, qu’est-ce qu’il regrettait le bon vieux jazz des années cinquante et soixante ! Éleazar n’était pas un fan de ces nouveaux sons archaïques qui martelaient sauvagement son cerveau. Il ne savait pas comment les jeunes de cette époque pouvaient se passer encore et encore ces morceaux avec leur MP3 ou iPhone. Une soirée pour s’amuser, ou quelques heures, c’était sympa, mais de là à s’en foutre plein les tympans…

Lui avait eu la chance de voir l’évolution des humains et de pouvoir comprendre tous ces nouveaux outils sans avoir à réfléchir, ce qui ne serait pas le cas d’autres démons qui n’avaient pas eu la chance de pouvoir remonter sur Terre auparavant. Beaucoup d’entre eux n’avait pas pu rester parmi les humains pendant les derniers siècles car ils se faisaient remarquer trop rapidement et se faisaient très vite renvoyer en Enfer.

Ce fut ce matin lorsqu’il allait faire un jogging qu’il eut l’idée du siècle : aller s’acheter un lecteur MP3 pour faire du sport et paraitre normal parmi la foule. Aujourd’hui, un joggeur sans écouteur dans les oreilles paraissait tout sauf normal et c’était ce qu’Éleazar ne voulait pas. Il voulait se fondre dans la masse et passer incognito, faire comme le commun des mortels comme il avait toujours fait pour ne pas retourner en Enfer. Il ferait tout son possible pour ne pas y descendre, cela avait marché ces derniers siècles alors pourquoi est-ce que ça changerait maintenant ? Il fallait juste qu’il reste tout autant attentif aux détails et qu’il ne baisse pas son attention. Ca il savait faire, il était même plutôt passé maitre dans ce domaine.

Ce fut ainsi qu’il se dirigea au centre-ville, dans magasin d’électronique le plus proche qu’il connaissait de tête. C’était ici qu’il était venu acheter un téléphone portable avec un forfait américain car il ne tenait pas à payer une fortune pour garder son appareil français. Il rentra dans la boutique et se dirigea rapidement vers les présentoirs de lecteur audio. Apple, Samsung et tant d’autres s’offraient à lui.

Pendant qu’il était en train de regarder avec plus d’attention les appareils, l’Européen sentit tout à coup une présence très forte qui attira tout de suite son attention. Il regarda rapidement autour de lui pour voir s’il n’était pas en présence d’un autre confrère. Cela ne l’étonnerait pas car il savait qu’à Huntfield ce n’était pas monnaie rare de croiser des démons ou d’autres créatures maléfique. Lorsqu’il se concentra plus sur cette aura, il sourit et se retourna contre la vitrine qui se trouvait derrière lui pour le voir… ou devrait-il plutôt dire la voir ? Il planta son regard amusé dans celui du véhicule du démon qui l’avait torturé en Enfer et laissa ses fossettes se creuser un peu plus. Il se dirigea alors vers la porte et s’arrêta en face de l’homme barbu qui était en face de lui.
- Belial ?! Demanda-t-il alors qu’il connaissait déjà la réponse. J’en reviens pas ! Ses yeux s’illuminèrent un peu plus en voyant l’entité en face de lui. Tu es bien la dernière personne sur qui je pensais tomber !
C’était plutôt une bonne nouvelle pour lui car il avait un lien plutôt particulier avec la démone majeure qui s’était occupé de son cas. Il lui devait beaucoup et il en était conscient. C’était en partie grâce à elle qu’il en était là où il en était aujourd’hui.
- Qu’est-ce que tu fais ici ?
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Oct - 9:26
Belial se grattouilla la barbe en regardant avec concupiscence chacune des machines de la vitrine. Toutes étalaient leurs claviers l'appelant à poser ses doigts sur leurs touches sombres et séduisantes afin de lui offrir quelques ébats délicieux dans les mailles de ce que les gens appelaient le web. Séduit par ses sirènes silencieuses, les yeux du démon passa d’étiquette en étiquette. C'était une débauche de carte mère, d'octet et de Rom. Mais que choisir dans cet océan tentateur ?

Surexcité, la créature des sphères supérieures consulta son prospectus.

C'est alors que quelque chose attira son attention. Une aura. Une aura sans nulle autre pareille. Le brun releva la tête juste au moment où de l'autre coté de la vitrine un homme faisait de même. Ils se regardèrent l'air surpris et amusé de se rencontrer ainsi.

Cet échange de regard fit remonter de nombreux souvenirs dans la mémoire du barbu. Quelque chose semblant à de la nostalgie. Ah ! Eleazar... parmi tous ceux qu'il avait formé, torturé, noirci, il restait un de ses préférés. Il faut dire que, sans se vanter, Belial sentait qu'il avait fait du très bon travail sur lui. Avec émotion, il se remémora l'arrivée de cette âme humaine, si prometteuse mais encore si fragile, pleine de doute. Et regardez le aujourd'hui. Un beau et puissant démon , dans toutes ses splendeurs.

Avec l'orgueil des mères devant un de leurs rejetons qui a réussi, l'entité infernale se rengorgea de fierté. Oui, ce petit serait sans nul doute un de ses chefs d’œuvre... dans quelques temps il...

Mais ses pensées s’arrêtèrent là. Le plus jeune des deux venait de sortir pour rejoindre son ainé. Avec enthousiasme , le benjamin lui dit :

«  - Belial ?! J’en reviens pas ! Tu es bien la dernière personne sur qui je pensais tomber !
Qu’est-ce que tu fais ici ? »


L'interpelé sourit :

« - Une folle envie de me dégourdir les jambes, mon cher. Et quoi de mieux que cette charmante bourgade pleine de charme pour commencer une nouvelle vie ?  »

Celui qui se faisait appelé salomon smith, serra la main de son interlocuteur en le détaillant du regard.

« - Cela me fait plaisir de te revoir. Tu as une mine superbe. »

Il faut dire que son véhicule était assez agréable à regarder. Un jeune homme brun , à l'aspect dynamique et sportive. Deux charmantes fossettes entourant un sourire charmeur. Eleazar avait toujours eut du goût.

«  - Que deviens tu ? Comment vont tes affaires ? »


La question avait été posée avec une pointe de curiosité. Même si Belial avait suivi de loin en loin les aventures de son petit protégé, il voulait l'entendre de sa bouche.
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Oct - 23:36

Il y avait ces personnes qui éclairaient les autres par leur présence, chez les démons, c’était plutôt un écrasement qui pouvait se faire ressentir. Une sorte d’oppression comme si vous étiez coincé entre deux murs qui se rapprochaient lentement. Ce sentiment était plus ou moins pareil quand une créature des Enfers en croisait une autre, sauf que la sensation était différente, moins écrasante au vu de ce qu’ils avaient vécu avant de devenir des monstres sadiques. Le passage d’âme à une présence maléfique ne se faisait pas simplement. Il fallait rester accrocher et se faire torturer en attendant sans ne rien pouvoir faire, alors que l’on se faisait torturer dans ce fichu plan où le temps passait dix fois plus lentement que sur Terre au moins. Les châtiments infligés étaient insupportables pour de simples humains. Cependant aux yeux du Grec, le jeu en valait la chandelle. Il fallait bien traverser des sacrifices pour avoir une telle chance et pouvoir devenir un démon. Les petits Russes de la Guerre Froide pouvaient retourner dans leurs bacs à sable pour continuer leurs jeux de gamin. L’amusement des démons et leurs connaissances s’étaient accumulés pendant des millénaires. Tous leur savoir était retenu et transmis aux nouveaux arrivants dans leur ordre.

Cela faisait longtemps qu’Éleazar n’avait pas ressenti la présence de celui qui l’avait le plus torturé en Enfer, celui qui s’était amusé avec son âme encore remplie d’une once d’humanité. C’était tellement une surprise, qu’il avait presque cru à une farce d’un autre démon supérieure. Cependant lorsqu’il se retrouva en face du véhicule de celui qui l’avait formé il était convaincu de l’identité de celui qui était à même pas un mètre de lui. Un simple sourire se dessina alors sur les lèvres du Grec.
- Merci Belial! J’y travaille... Dit-il en lui adressant un clin d’oeil plutôt sarcastique en sachant ce qui lui donnait si bonne mine. Tu as l’air de bien te porter aussi !

La curiosité de l’un de ses mentors lui fit creuser un peu plus ses fossettes car il n’aurait pas pensé attirer l’attention de son maître encore. D’ailleurs, il ne savait toujours pas pourquoi son tortureur avait choisi de s’en prendre à lui plutôt qu’à un autre. Certainement avait-il eut une résistance ou une volonté plus forte que les autres âmes présentes à ce moment-là, mais cette question était l’une des seules qui trottait dans sa tête depuis bientôt plus de six cents ans car Éleazar n’avait pas eu le plaisir de retourner en Enfer pour en parler avec Belial, ce qui, entre nous soit dit, ne dérangeait nullement le Grec.
- Je te propose d’aller à l’intérieur. Tu es là pour une raison non ? Je pourrais t’aider à trouver ce que tu cherches et quand tu auras ce que tu voudras, on pourra aller papoter tranquillement sur une terrasse ou… dans un endroit plus discret !
A vrai dire, l’Européen était tout autant curieux de savoir ce que venait chercher le démon majeur ici et de ce qui s’était passé depuis son arrivée parmi les humains. Il savait que Belial faisait toujours les choses très bien et avec une certaine finesse qui lui était propre qu’Éleazar admirait.

Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
oo-Supernatural-oo RPG Supernatural :: Gardons une Trace du Passé :: Les archives du forum :: Archives Saison 3 :: Archive RPG-