oo-Supernatural-oo RPG Supernatural
Bienvenue sur oo-Supernatural-oo !

Le monde a tremblé... Du sang a coulé et ce qui n'aurait jamais du avoir lieu s'est produit : Une porte des enfers a été entrouverte.

Le monde a tremblé... Et il est grand temps pour vous de prendre part à cette guerre qui se dévoile à l'horizon... Amis ? Ennemis ? N'hésitez pas à nous rejoindre ! Mais sachez que votre choix scellera le destin de chacun !

Prenez connaissance du Contexte, du règlement et si vous en avez encore le courage, tentez votre aventure parmi nous en vous inscrivant !



 
Chers Visiteurs et peut-être futurs Membres !
¤ Merci de lire LE REGLEMENT avant votre Inscription et si vous avez une quelconque
question n'hésitez pas à la poster dans notre SECTION INVITÉ
¤ Privilégiez les POSTES VACANTS du forum pour une meilleure intégration !
(Sachez que les PVs sont négociables mais si vous voulez par exemple changer la
célébrité, contactez nous dans la section invité)
¤ Les Auravores et les démons bénéficient d'un bonus de 100 PE si vous les choisissez
¤ Les sorcières et Anges déchus ne sont plus acceptés sauf PV ou Scénario
¤ Profitez de notre cadeau de bienvenue sur Oo-Spn :
200 PE Bonus en choisissant un PV !!!

On les veut en Urgence !
300 PE offerts pour ces PV !
titredetonimage

Arthur
Neutre
Monstre

Découvrez le !

titredetonimage

Jane Smith
opposant
Homme de lettres

Découvrez la !

titredetonimage

Seraphine
Partisante
Ange

Découvrez la !


III. 03 - Have a Drink on Me (Feat. Méphistophélès)

 :: Gardons une Trace du Passé :: Les archives du forum :: Archives Saison 3 :: Archive RPG Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 9 Mar - 21:56
La chasse de la veille avait bien éreinté la petite chasseuse; à courir partout dans les dédales de ruelles et à se faire balancer contre les bennes à ordure du coin, d’énorme ecchymoses ornaient désormais le corps de la blonde et ça, pour plusieurs semaines pour le coup. Heureusement, personne ne lui poserait de question parce que tout ce qu’elle arborait visiblement était une lèvre fendue. Gageons que si elle s’habillait comme les autres jeunes du coin, c’est-à-dire plus légèrement qu’un jeans troué et que d’un éternel t-shirt de groupe, elle aurait eu à répondre aux questions concernées de certain… Ça l’arrangeait finalement de ne pas suivre la « mode » de son temps.

Quoi qu’il en soit, ce soir, la hunter avait décidé de s’autoriser un petit break; tant pis les bouquins poussiéreux, tant pis les rôdes en pleine nuit. Bon, bien entendu, Andi ne fermerait pas les yeux pour autant, mais ne chercherait pas directement à débusquer du méchant. Non, pour l’heure, la jeune femme avait décidé de poser son derrière sur un tabouret de bar pour y jouer les piliers d’un soir. Un petit endroit à moitié plein où elle trouverait son salut en whisky et en vieux rock. L’endroit parfait pour une petite pause bien méritée en somme.

Un verre de whisky à la main, Andi tapotait inconsciemment les doigts au rythme de la chanson qui passait dans un vieux jukebox au fond de la salle. Elle aimait bien le look rétro de ce petit bar: de vieux tabourets en bois, un comptoir qui avait du vécu, une table de billard et plusieurs petites tables éclairées par des lumières tamisées donnaient le change.

Même si elle recherchait avant tout un moment de détente, Andi n’était pas venu les mains vides au cas où les choses tourneraient au vinaigre. Dans sa veste de cuir, posée sur un crochet sous le bar côté consommateur, y était caché comme à l’accoutumé une flasque d’eau bénite et diverse autres babioles. Sous sa chemise carreauté rouge entre-ouverte, se cachait son étui Beretta juste assez dissimulé pour que personne ne le remarque. Andi n’aimait pas être prit au dépourvue…

Terminant son premier verre, la blonde entreprit d’en commander un deuxième alors que quelqu’un prenait place sur le tabouret juste à côté d’elle.
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Mar - 17:11
III. 03 - Have a Drink on Me (Feat. Méphistophélès) 1061315-michael-fassbender-620x0-1

Un corps humain, ça pouvait être chiant à entretenir. En même temps, pour être sur Terre, le démon des croisements n'avait pas trop le choix d'en «emprunter» un pour l'occasion. Avant d'être renvoyer sur Terre, il avait d'ailleurs bien pris le temps de s'en trouver un à son goût et à celui de son frère démoniaque, Melchom. Maintenant qu'il était de retour dans le véhicule de son choix, il devrait faire attention de ne pas l’abîmer trop rapidement. Mais quand nous parlions d’entretien corporel, c'était surtout en référence à l'apparence du corps humain. Méphistophélès devait faire attention à son apparence. Après tout, s'il voulait s'attirer les sympathies des êtres humains pour ensuite prendre leur âme, ce ne pouvait pas se faire en étant habillé comme un clochard. Normalement, il s'habillait de vêtements à la mode et de costume sur mesure, mais il fallait savoir s'adapter. Cette nuit-là, il avait décidé de sortir dans un bar différent. Un bar dans lequel on jouait du vieux rock, le genre d'endroit qui avait un certain charme, assez tranquille aussi. On oubliait le costume et la cravate dans ce genre d'endroit par contre! Mais ce n'était pas parce qu'il allait se rendre dans cet endroit qu'il n'allait pas  faire attention à ce qu'il allait porter. Oui, le démon pouvait se révéler être plus attentif à son apparence que la plupart des femmes de Huntfield! Il ouvrit sa garde-robe et fouilla un peu avant d'y dénicher un t-shirt d'un groupe de musique, Iron Maiden. Il connaissait bien le groupe d'ailleurs, puisqu'il avait obtenu l'âme de leur gérant, mais ça, c'était une autre histoire! Et puisque nous n'étions pas encore en été, il devait prendre une veste pour se couvrir. Évidemment, il ne ressentait pas le froid, mais les apparences! Encore et toujours les apparences pour les humains! Il se prit donc une veste de cuir, afin de bien jouer le jeu du «badboys». Pourquoi pas? Il n'était pas un enfant de cœur après tout, cela serait plus facile de jouer au méchant plutôt qu'au gentil. Il le jouait déjà trop à son goût avec certaines personnes, il pouvait bien changer un peu. Le changement c'était toujours bien après tout!

Ainsi habillé, le démon pouvait se rendre dans le bar mentionné plus haut donc. Il écrasa une cigarette avant d'entrer dans l'établissement. Il eut un petit sourire en entendant la chanson qui jouait à ce moment. Ah l'amour! Tous les humains couraient après et certains étaient même près à perdre leur âme pour l'obtenir. Pathétique. Mais bon, si ça lui permettait de recueillir un peu plus d'âmes, il n'allait tout de même pas s'en plaindre! Le démon alla s'asseoir au comptoir, à côté d'une jolie fille. Il se commanda d'abord un scotch, même s'il doutait de la qualité de celui-ci, avant d'aborder la jeune humaine avec un sourire charmeur :


- Bonsoir mademoiselle, je me présente, Friedrich Stern, et vous êtes?

Il espérait ne pas se prendre un râteau, mais avec les femmes, cela arrivait bien souvent! Tout de même, il avait été bien gentil et poli en l'abordant!
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Mar - 0:35
Évidemment, l’inconnu qui prit place à ses côtés n’échappa pas à un petit examen visuel subtil. Lâchant un petit coup d’œil en coin méfiant, alors qu’on lui servait son deuxième verre de whisky de la soirée, cela lui permit de voir que l’homme à côté d’elle était plutôt propre sur lui, mais ironiquement, avait l’air d’avoir le même genre de garde-robe que la demoiselle. Ce petit détail la fit sourire légèrement tandis qu’elle prenait une gorgée de son verre.

L’inconnu se commanda un scotch, ce qui surprit assez la jeune hunter. D’ordinaire, dans ce genre d’endroit, les gens demandaient plutôt de la bière, presque qu’exclusivement même… Le whisky parfois, mais franchement moins souvent. Alors un scotch… qui était-elle pour juger de toute façon, la blonde n‘avait pas encore développé son goût pour ce genre d’alcool vieillis, il lui faudrait peut-être tenter un de ces jours, pour faire changement…

Andi ne put s’appesantir plus longtemps sur ses réflexions que ni d’une, ni de deux l’inconnu lui fit sa présentation avec des airs charmeurs, lui demandant son petit nom en retour. La blonde, toujours accoudée au bar, son verre en main, tourna la tête dans la direction de se Friedrich pour l’examiner réellement du coup, puisqu’on lui ouvrait la porte si gentiment. Un rapide coup d’œil la rencarda sur M. Scotch; un physique avantageux, oui ça elle devait franchement lui donné, un t-shirt sympa d’un groupe qu’elle aimait particulièrement, le même genre de dégaine qu’elle en fait. Il fumait, elle pouvait encore sentir l’odeur du tabac brûlé qui flottait sur lui. Tiens ça lui donnait bien envie d’en griller une maintenant…

Andi se retourna, le visage impassible, regardant droit devant elle presque comme si elle avait décidé de l’ignorer…

- Sympa votre t-shirt.

La blonde avait envie de jouer un peu ce soir, se serait l’occasion de ne pas perdre la main à la comédie, ce serait presque comme si elle bossait, à défaut d’arpenter les rues.

- Joan Larkin. Se présenta-t-elle faussement tout en arborant un petit sourire en coin, en se décidant finalement à reposer son regard froid, mais amusé sur l’homme.

Andi avait une chanson coincé en tête depuis quelques jours déjà donc, bingo ! C’était le premier nom qui lui était venu en tête, Joan Jett la reine du Rock, comme on l’appelait.

Aller savoir ce qui se tenait sur le tabouret à côté d’elle et aller savoir où ça les mènerait… Andi était prête à le rejoindre dans une ruelle sombre et à s’en débarrasser, mais pour une fois, la jeune femme espérait le contraire… C’était possible de converser avec un humain ? Tout simplement et banalement ?

Andi détourna le regard quelques instants, car c’était à ce moment précis qu’un groupe un peu bruyant décidait de leur faire grâce de leur présence ô combien agréable. Ils étaient quatre, pas trop âgés, mi- vingtaine voir début trentaine à coup d’œil rapide. Andi croisa le regard d’un des membres du petit groupe, qui elle en était certaine, allait foutre la merde dans ce bar ce soir : un regard qui ne disait rien qui vaille… Même le barman les surveillait attentivement.

Heureusement, ils allèrent se placer bien au fond de la salle, évitant ainsi le bar pour l’instant. Andi avait horreur de ce genre de connards bruyants, avec un peu de chance, ils ne fouteraient pas le bordel pendant sa soirée repos forcée… avec un peu de chance, c’était juste de pauvres types…
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Mar - 10:49
Cela commençait relativement bien, étant donné que le démon n'avait pas reçu un refus pur et net de la part de la jeune femme. Durant sa longue existence, le démon des croisements avait eu droit bien souvent à des femmes qui ne lui accordaient pas un once d'attention. On ne pouvait pas plaire à tout le monde que voulez-vous! L'important était surtout de ne pas être découvert. Comme ça, il pouvait continuer à s'amuser, se divertir et manipuler les humains. C'était parfait comme ça. Malgré la situation présente, ce n'était pas nécessairement dans les habitudes du démon de sortir dans les bars afin de séduire les humains pour les mettre dans son lit. En fait, ça, c'était plutôt une habitude de son frère démoniaque. Peut-être que c'était à force de se côtoyer que Melchom avait influencé Méphistophélès? En fait, le démon des croisements se rendait plutôt dans ce genre d'endroit afin de manipuler les humains, trouver leur plus noir désir et le leur offrir sur un plateau d'argent en échange de leur âme. Mais il était bien de changer ses habitudes, ne pas agir toujours de la même façon. Pas nécessairement afin d'être excentrique, mais plutôt pour éviter d'avoir un mode opératoire et ainsi, faciliter la tâche aux chasseurs qui pourraient vouloir lui mettre la main dessus. La situation des chasseurs en ce moment était loin d'être agréable, puisque la noirceur prenait de plus en plus de terrain, chaque jour, mais malgré cela, ils avaient tendance à ne pas lâcher l'affaire et traquer les démons qui pouvaient l'être. Depuis qu'il avait changé de corps, Méphistophélès était bien décidé à ne pas retourner en bas de si tôt, il ne voulait pas manquer la fête! Donc, il devait être plus discret. Voilà pourquoi il changeait un peu de ses habitudes. Déjà, il ne se présentait plus avec son véritable nom, ce qu'il faisait auparavant, même si cela sonnait étrange aux oreilles des humains. Il ne côtoyait pas toujours les mêmes endroits, encore dans le but de faire changement. Et même, en cette soirée, il avait mis des habits différents. Toujours étrange pour lui de mettre ce genre de vêtements, étant donné que les vestons et les habits de marque constituaient la grande majorité de sa garde-robe. Oui, il devait avoir un petit côté féminin en quelque part! Mais bon, ça ne faisait pas de tord non plus. D'ailleurs, la jeune femme qu'il avait abordé le complimenta sur son t-shirt. Ce groupe dont il possédait l'âme du gérant, oui, il adorait l'idée. Mais de là à dire qu'il avait écouté leur musique... il ne fallait pas trop le questionner à ce sujet!

- Merci, j'avoue par contre préféré Scorpions!

Un autre vieux groupe de musique rock qui allait un peu mieux avec le nom qu'il se donnait, un nom allemand!

- Enchanté de faire ta connaissance Joan, très joli prénom!

Il prit une gorgée de son scotch. Comme il s'y attendait, il était de piètre qualité, mais bon, il allait s'y faire. C'est alors qu'un petit groupe de gens se fit remarqué. Le démon devina qu'au moins une créature se cachait parmi eux. Il ne savait pas lequel et à quel espèce cette créature appartenait, mais il percevait sa présence.

- Tu es dans le coin depuis longtemps?

Il fallait bien commencé la conversation non? Et puis, c'était une question comme une autre!
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Mar - 19:30
Andi ne put retenir un petit sourire, cette fois un peu plus sincère, à la mention de Scorpions. Ils étaient rares les gens qui partageaient le même genre de préférence musicale qu’elle. Trop souvent la jeune femme avait été déçue en discutant avec des suspects ou de possibles informateurs. Pour une fois, Andi pourrait peut-être discuter pour de vrai au lieu de seulement jouer à chercher des infos… Ce n’était pas dans ses habitudes, d’ordinaire elle ne perdait pas son temps en bavardages inutiles, mais ce soir aller savoir pourquoi, la blonde avait envie de tester, comme avant…
Parlant prénom, M. Stern n’avait pas un nom très typique des environs.

- Le vôtre aussi, vous êtes juste doué en langues ou bien c’est vos parents qui sont…hmm, Allemands si je ne me trompe pas ? Se risqua-t-elle à demander, curieuse, espérant ne pas s’être trompée sur la nationalité d’un tel nom.

Andi risqua un bref petit coup d’œil en direction du groupe au fond de la salle, revenant rapidement à Friedrich toutefois. La hunter se demandait sérieusement si elle n’était pas un peu parano à surveiller les gens comme ça… C’était peut-être juste des humains, mais juste au cas où ça n’en serait pas. C’est à ce moment qu’Adam lui revint en tête… peut-être que, c’était juste des créatures qui voulaient… apprécier une soirée ? Peut-être qu’ils n’étaient pas tous des créatures ? Peut-être que si créature il y avait, elle n’était pas nécessairement meurtrière et sans pitié ?

Bon sang, il lui avait bien retourné la tête ce shape’ et Andi qui était simplement venue prendre un verre à défaut d’être en état de chasser… Tant pis, pour l’heure, elle apprécierait tout de même son whisky et sa petite conversation normale, mais garderait également un œil sur les mecs au fond. Pas la peine de changer ses vieilles habitudes, du moins, pas du jour au lendemain !

Andi prit une bonne gorgée de son verre, puis se retourna à demi, sur son tabouret, vers Stern, histoire de s’impliquer un peu plus dans leur bavardage et ainsi, mais surtout, avoir un œil sur la salle.

- Oh, bien… j’viens juste d’arriver pour être honnête. J’connais pas trop l’endroit encore et vous ? Lui demanda-t-elle tout en appuyant son poing sous son menton, toujours accoudée au comptoir.

Oui c’était une façon comme une autre de faire la conversation, pas dans les habitudes de la blonde, mais ça s’annonçait être l’une des conversations les plus normales qu’elle ait eues en plusieurs mois, n’ayant aucune info vitales à lui tirer du nez, à ce Friedrich. Bonus en plus que son interlocuteur n’était pas un gros camionneur barbu et ventru…
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Mar - 22:26
Le démon aimait bien se retrouver dans les bars de ce genre, même s'il n'en avait pas l'habitude. L'atmosphère était tellement différente des endroits qu'il côtoyait d'habitude, cela faisait donc en sorte qu'il rencontrait des gens différents. Comme cette jeune femme. À voir son apparence, il doutait fort de la retrouver dans le genre de restaurants chics ou bien les bars un peu plus hauts de gamme, si on peut dire cela ainsi. Il jugeait peut-être rapidement aussi, mais habituellement, il était capable de jauger la valeur d'une personne rapidement, d'un ou deux coups d’œil. Il ne pouvait peut-être pas déterminée qui elle était vraiment, ce qu'elle avait mangé pour déjeuner ou bien son métier, mais il se faisait tout de même une idée rapide. Il n'avait pas trop le choix de juger les personnes de cette façon, étant donné qu'il avait normalement besoin de déterminer si une personne pouvait être un potentiel client ou non. En ce moment par contre, il ne travaillait pas vraiment. Il se trouvait dans ce bar pour y avoir un peu de bon temps, pas pour récolter des âmes. Il ferait cela demain ou si jamais on l'appelait, ce qui n'était pas le cas en ce moment. Méphisto avait demandé le prénom de l'humaine et cette dernière le lui avait donné. Heureusement, elle ne lui avait pas donné de râteau monumental sur ce coup-là! Il en avait donc profiter pour la complimenter sur son prénom et elle lui avait retourné le compliment, en demandant s'il était d'origine allemande. Il endossait toujours son rôle d'humain journaliste, il lui répondit donc :

- Je n'ai pas choisi mon nom, ce sont mes parents qui l'ont choisi, et oui, je suis allemand d'origine. Tu as l'oreille tout de même!

En même temps, en donnant un nom pareil, il ne s'attendait pas vraiment à ce qu'elle le prenne pour un français ou un japonais! N'importe qui pouvait avoir une bonne idée de son origine lorsqu'il donnait un nom pareil. Il aurait pu être autrichien, mais bon, on n'allait pas trop se compliquer la tâche non plus! Déjà qu'il avait plusieurs noms à retenir. Le démon lui avait demandé si elle était originaire des environs et elle lui répondit que non, tout en lui retournant la question. Elle était curieuse, elle aussi! Il avait déjà toute son histoire en tête. Il lui répondit donc :

- Pas du tout. Je suis journaliste et on m'avait envoyé ici pour que j'écrive sur les événements étranges qui s'y passait. Sauf que le problème en ce moment, c'est que je ne peux pas quitter la ville à cause de ces... créature?

Il se montrait hésitant, comme s'il ne connaissait pas vraiment encore ce qui l'empêchait de quitter la ville. La jeune femme devait savoir de quoi il parlait, après tout, tout le monde en ville en parlait.
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Mar - 16:55
Elle avait donc tapé dans le mile, la blonde eut immédiatement une pointe de satisfaction dans les yeux. Il y avait tout de même plusieurs pays d’Europe avec le même genre de consonance, un vrai coup de chance d’être tombée sur le bon du premier coup, même si ça avait franchement aucune importance dans les faits. Sauf qu’elle jouait le jeu, il ne fallait pas trop perdre la main non plus, le jour où elle aurait besoin de sauver sa peau ou d’obtenir coûte que coûte des informations, Andi aurait bien besoin de cette sorte d’aisance qu’avaient les menteurs invétérés…

C’est d’ailleurs grâce à cette petite manie de jouer la comédie qu’Andi retint une petite grimace, alors que Stern lui disait être un journaliste. La suite eut au moins le mérite de prendre la chasseuse légèrement par surprise. En effet, la situation à Huntfield avait franchement évolué ces dernières semaines et pas pour le meilleur. La ville était encerclée, comme mise en quarantaine par les démons et autres créatures, impossible d’en sortir. And était aller voir par elle-même, mais force avait été de constater qu’ils n’avaient aucune intention de laisser passer qui que ce soit. Dommage pour eux, car la blondinette en avait débarrassé quelques-uns avant de rebrousser chemin vers la ville.

Quoi qu’il en soit, la hunter avait désormais un petit dilemme sur les bras : Stern jouait la comédie ou pas ? C’était un chasseur comme elle, ou un ignorant ? Une créature ? Nan, quand même, pas assez con pour se jeter sur un plateau d’argent comme ça, non ?

Le groupe du fond commençait franchement à se faire remarquer, on pouvait presque entendre ce qu’ils se disaient, le ton du moins était tout sauf amical. Andi jeta donc un énième regard. L’homme dont elle avait croisé le regard était visiblement en rogne contre un des mecs qui était entré avec lui… Ça pouvait arriver les prises de tête, oui ? Non ? Andi avait bien envie de soupirer à s’en fendre l’âme, ce soir la blonde aurait bien eu envie de quelques verres pour ensuite rentrer à sa chambre de motel pourrie, pour une fois, la hunter ne cherchait pas les ennuis. Son instinct toutefois lui criait qu’il y allait avoir un bordel pas possible dans ce bar ce soir, sauf qu’une petite voix au fond de sa tête lui soufflait qu’elle était tout simplement parano…

La hunter s’ajusterait en fonction, pas le choix, elle ne pouvait tout décemment pas marché jusqu’à leur table et tous les trucider, juste au cas où ce serait juste une bande d’enculés sans savoir vivre… Andi revint donc au petit journaliste à ses côtés.

- Vous savez donc pas dans quoi vous avez foutu les pieds, Stern. J’vous conseille de surveillés vos arrières et de pas trainer trop tard le soir.

Andi porta de nouveau son verre à ses lèvres, se demandant bien si ces maigres conseils aideraient qui que ce soit, surtout maintenant que les créatures étaient plus à l’aise à toute heure du jour.

- Par curiosité, vous avez trouvé quoi en matière d’événements étranges ?

Ouais, elle aurait peut-être dû commencer par ça, après tout, peut-être que son copain de bar du soir ne savait pas autant de trucs qu’il le laissait pensé, tout hésitant qu’il était.

Au même moment, un autre « client » poussa la porte du petit bar. Il les regarda au bar sans leur prêter trop d’attention, avant de repérer l’autre mec louche et lui offrir un sourire à faire froid dans le dos. Le nouveau venu se dirigea rapidement vers le groupe de fouteurs de trouble pour s’asseoir avec eux, coinçant la victime du mec louche entre lui et… le mec louche, laissant les deux autres tranquille. D’ailleurs, ils se levèrent assez rapidement, visiblement nerveux et ni d’une, ni de deux se ruèrent vers la porte de sortie pour déguerpir.

Ça sentait les emmerdes dix kilomètres à la ronde.

Le mec louche et le nouveau venu, qu’Andi prit soin de nommer mentalement respectivement John et Smith, se tenait de part et d’autre de l’homme qui avait d’abord accompagné John. Smith l’attrapa par la nuque avant de lui fracasser la gueule sur la table à laquelle ils étaient tous assis.

Andi se raidit, déposa rapidement son verre sur le comptoir, prête à intervenir. LE mec avait le nez de traviole, visiblement cassé, le sang lui dégoulinait sur la gueule et venait tacher ses vêtements à une vitesse fulgurante. Il n’avait pas raté son coup Smith. C’est à cet instant précis que les deux trouducs se trahirent. John passa son pouce sur le menton de leur victime avant de porter son doigt ensanglanté à sa bouche. Il adressa par la suite un sourire tout sauf bienveillant à l’homme au nez cassé, un sourire ou apparurent une multitude de petits crocs.

-Bordel vous vous foutez de ma gueule ?! Grommelait Andi entre ses dents serrées.

Elle n’avait pas de machette, ça allait être la merde pour décapiter du vampire et pas qu’un, deux ! Bonus ! Un rapide tour de salle lui confirma qu’il n’y avait visiblement pas d’autres chasseurs dans le coin.

La merde, la putain de merde.

- Stern, si vous voulez pas vous retrouver au milieu d’une vilaine bagarre, j’vous conseille de prendre la porte là-bas, fit la blonde en pointant la sortie d’une main, alors qu’elle sortait son Beretta de l’autre.

Andi ne se faisait pas d’illusion, il lui faudrait plus que quelques balles pour se débarrasser de ces sangsues débiles, au moins, ça les ralentiraient pendant qu’elle cherche un truc, n’importe quoi d’assez tranchant…


Spoiler:
 
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Mar - 11:43
Le démon des croisements s'amusait bien en ce moment. Il appréciait toujours la compagnie des femmes, surtout dans les bars. Ce genre d'établissement représentait bien souvent de micro-société et on pouvait retrouver des gens de tous les genres. C'était parfait pour étudier un peu l'être humain. Car plus il en connaissait sur ces êtres, plus il serait facile de les manipuler. Il ne voulait pas se limiter à passer des pactes avec un seul type de personne. En ce moment, c'était surtout avec les gens désespérés ou bien ceux qui étaient en manque de pouvoir. C'était fort compréhensible quand on se penchait sur le genre d'établissement qu'il fréquentait et les gens qu'il avait sous sa coupe. Il avait joué à l'assistant du politicien, au journaliste et encore beaucoup d'autres rôles. Méphistophélès devait seulement faire gaffe à ne pas s’emmêler les pinceaux et oublier quels mensonges il avait dit à qui. Ainsi, tout se passerait à la perfection. Pourquoi devrait-il y avoir des problèmes après tout? En cette soirée, il jouait le rôle du journaliste, celui qu'il avait pris pour approcher de nouveau Serena. Mais ce rôle n'était pas destiné qu'à la gamine, c'était une excellente couverture! Il avoua donc être pris dans la ville à cause de certaines créatures. Il ne voulait pas déballer tout ce qu'il savait d'un coup, il y allait lentement, guettant la réaction de la jeune femme. Elle lui demanda alors ce qu'elle savait de ces créatures, il commença alors une réponse :

- En fait, c'est pour cette raison qu'on m'a envoyé ici, cherché la nature de ces phénomènes paranormaux très fréquents dans la ville. Et finalement, je me suis retrouvé en plein milieu d'une guerre on dirait bien. J'ai vu des gens se faire massacrer par des êtres puissants...

La réponse s'arrêta là étant donné que l'homme qui venait de rentrer venait de s'en prendre à ceux que je suspectait être des créatures, quoi que j'ignorais leur nature. Cette dernière me fut révélée en même temps que les autres clients du bar. Le sang coula, les petits crocs apparurent. Méphisto n'avait rien contre les vampires en tant que tel, mais là, ils mettaient sa couverture en danger. Joan ne semblait pas paniquer, elle connaissait le surnaturel... Une chasseuse? Rien ne pouvait le confirmer au démon, mais il fallait avouer que c'était un peu louche de la voir être prête au combat aussi rapidement. Et là, elle s'adressa au démon en sortant une arme. Son hypothèse se confirma. Elle lui disait de fuir s'il ne voulait pas se retrouver dans la baguarre. Il lui fit un sourire et sortit un poignard en argent de l'intérieur de sa veste. Depuis qu'il n'avait plus sa canne, il s'était trouvé une nouvelle arme pour tuer à distance : il n'avait qu'à lancer le poignard puis le récupérer grâce à sa télékinésie. En ce moment par contre, il devrait y aller au corps à corps. Et merde, il aurait sans doute bien besoin d'une douche après cela.

- Je prends le grand gaillard, tu t'occupes de l'autre?

Et sans plus attendre, il fonça, arme en main. Finalement, cette soirée s'annonçait vraiment pleine de rebondissement! Le démon tenta un coup en pleine poitrine, mais le vampire l'évita au dernier moment et profita de son élan pour l'envoyer contre un mur. Méphistophélès avait bien besoin de se dérouiller un peu! Le combat au corps à corps, ça faisait longtemps. Il se releva en secouant la tête, comme pour se remettre les idées en place. Il espérait que le vampire ne perçoive pas sa nature démoniaque et ne prenne du fer. Sinon, le vent tournerait de côté!

Spoiler:
 
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Mar - 16:37
La hunter s’attendait à voir le journaliste déguerpir, mais au lieu de suivre ces sages conseils, Stern sortit un grand couteau de chasse, lui lâchant un sourire au passage, avant de se proposer à buter l’un des deux vampires…

Et bien, si c’était pas un retournement de situation tout ça, Andi c’était presque fait avoir avec cette histoire de petit journaliste presque inculte du monde du surnaturel… C’était soit un inconscient qui fonçait dans le tas, soit un hunter,  dans la tête de la blondinette du moins. D’ailleurs, franchement, Andi n’avait plus le temps pour les théories et les suppositions, la jeune chasseuse tenta une approche vers la petite fête, alors que plusieurs clients fuyaient vers la sortie. Valait mieux régler ça rapidement avant que quelqu’un ait la brillante idée d’appeler les flics…

Évitant quelques civiles retardataire, Andi glissa par-dessus une table pour obtenir une ligne de visée libre. Tirant donc quelques balles en direction de celui qu’avait bien voulu lui laisser Stern, si c’était son vrai nom tiens, elle réussit à faire mouche qu’un ou deux fois, alors que le vampire évitait maladroitement les projectiles. Seulement, quelques-uns se plantèrent avec précision dans le corps de la créature. Ça ralentirait tronche de sangsue, mais pas longtemps. Louchant rapidement en direction de Stern, Andi avait cru entendre un impact au mur, c’était donc Stern qui s’était fait ballotter comme une petite poupée. Savait-il seulement ce qu’il faisait ? Bien entendu, la blonde n’avait pas gardé un œil sur lui depuis le début des festivités…

- Stern, vous êtes certain qu’vous vous en sortirez ? Lui lança-t-elle à moitié espiègle, à moitié inquiète de devoir lui sauver le cul.

Être en rogne ça avait au moins le mérite parfois de nous donner un peu plus d’ardeur au combat, si c’était un chasseur, il allait pas le prendre très bien et ça leur serait profitable à eux deux. Si c’était juste quelqu’un qui s’y connaissait pas, mais qui avait voulu jouer au super héros, peut-être qu’il lui demanderait un coup de main. C’était toutefois un paris risqué devant deux vampires de peut-être leur montrer la faiblesse de leur duo, mais c’était un paris à prendre pour éviter que Stern crève. Andi pourrait toujours filer les vampires après, mais elle ne laisserait pas un innocent mourir en tentant de se défendre. Ça l’emmerdait au plus haut point certes, de devoir laisser filer deux sangsues pour sauver un grand inconscient, mais, c’était ça le but principal de son job, non ?

Enfin tout ça, c’était encore à voir.

Le vampire fonça dans sa direction,  le visage tordu par la colère.

- Oh, sympa, on va bien s’amuser tiens, grommelait sarcastiquement la blondinette entre ses dents serrées.

Andi eut à peine le temps de ranger son arme, que le vampire lui balançait déjà une chaise à la gueule, ne ralentissant pas sa course pour la plaquer au sol dans les débris. La chasseuse releva ses bras pour se protéger le visage et le haut du corps par réflexes, mais ne put empêcher l’impact. Elle se retrouvait par terre, surmontée d’un vampire en colère. Presque la routine. Il lui enserrait le cou, tentant par-là à moitié de l’étrangler, à moitié de se rapprocher assez d’elle pour lui bouffer le visage. Andi résistait, en colère, une main sur la gorge du vampire et l’autre qui tapotait le sol autour d’eux pour trouver un éclat de bois. Son visage commençait à prendre des teintes inquiétantes, la blonde le sentait, arrivant de moins en moins à respirer, sa vision périphérique commençant doucement à lui faire défaut et les crocs ridicules du vampire se rapprochant inexorablement.

Ouais, c’était la merde absolue !

Jusqu’à ce que sa main finisse enfin par trouver un éclat de chaise tant recherché. Ni d’une, ni de deux, le vampire se retrouva avec un petit bout en plus au travers du cou. Toute la résistance qu’elle combattait jusqu’alors cessa et le vampire roula de côté, cherchant à retirer cet éclat de bois douloureux. Dommage que ça n’est pas été mortel, Andi aurait été bien débarrassée pour le coup. Se trainant un peu plus loin, histoire de se tousser un poumon, alors qu’elle reprenait son souffle si vitale, la jeune chasseuse espérait que Stern s’en sortirait un peu mieux, franchement pas enchantée face à une mission rescousse.

Spoiler:
 
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Avr - 12:25
Foncer tête première avait été très loin d'être l'idée du siècle de la part du démon. Mais en même temps., c'était qu'il s'était laissé prendre au jeu, à l'excitation du moment et il avait voulu régler le cas du vampire rapidement. Ce n'était pas son genre pourtant mais il avait agi de la sorte. Vraiment, il était en pleine adolescence démoniaque, malgré son âge assez avancé et respectable pour un démon. Mais non, monsieur Méphistophélès n'en faisait qu'à sa tête depuis qu'il avait changé de corps! Il voulait testé ce corps, l'expérimenter, savoir ce qu'il était capable de faire ou pas. En ce moment, il savait que foncer tête première n'était pas une bonne chose. Cela ne l'avait jamais été en fait, quand on y repensait, pourquoi donc cela l'aurait été en ce jour? Vous avez parfaitement le droit de vous frapper le front de la paume de la main (communément appeler «facepalm»). Pour oublier l'espace d'un instant la stupidité du démon des croisements, nous reviendrons plutôt au combat qu'il devait mener. Il devait se battre contre un vampire, sans pour autant utiliser ses pouvoirs de démon. C'était là la difficulté. Après l'avoir envoyer valser contre un mur, le vampire revenait vers le démon, décidé à lui arracher la gorge à grand coup de dents sans aucun doute, mais la créature n'avait pas encore compris qu'elle allait se frotter à une toute autre proie qu'un simple humain. Il ne serait pas évident de goûter le sang de ce démon-là! Méphisto serra le poing sur la garde de sa lame et se releva rapidement afin d'accueillir le vampire qui fonçait sur lui. Pendant ce temps, la chasseuse (ce ne pouvait qu'en être une après tout!), était aux prises avec un autre, mais le démon ne portait pas vraiment attention à la manière dont elle se débrouillait, après tout, s'il lui arrivait malheur, c'était bien mieux! Une chasseuse en moins, c'était toujours ça de pris. Et si ce n'était qu'une humaine, c'était une perte, tout simplement. Ce n'était pas comme si le démon voulait sauver tous les humains. Il ne faut pas le confondre avec un emplumé! Cela serait l'insulter! Bien qu'il joue à être gentil, cela ne signifiait pas qu'il l'était pour autant! Ou en étions-nous dans toute cette histoire? Ah oui, le vampire qui fonçait sur Méphisto. Ce dernier tricha un peu, mais juste un peu, promis! Il usa d'un peu de télékinésie afin de planter un éclat de bois dans la cheville du vampire afin de le faire trébucher, ou du moins, porter son attention ailleurs. Cela eut l'effet escompté et le vampire détourna le regard pendant un instant, permettant au démon de planter son couteau en pleine poitrine. Cela le blessait, mais ne le tuait évidemment pas. Méphisto balança alors un coup de poing en pleine tronche du suceur de sang et repris son arme et égorger le vampire. La tête tenait encore au corps, mais ce n'était qu'une question de temps. Le démon était déchaîné, mais il devait garder le contrôle sinon ses yeux changeraient de couleur, et même si ce n'était que l'espace d'un instant, l'humaine pourrait l’apercevoir. Il s'empêcha donc de continuer à lacérer le vampire pour porter son attention sur l'humaine et voir si elle respirait toujours. Malheureusement oui. Il lui lança donc :

- Tu n'aurais pas une machette à porté de main par pur hasard?

On disait que les femmes avaient des sac à main qui pouvaient contenir à l'infini ou presque. Évidemment ce n'était pas vrai, mais peut-être que la jeune chasseuse aurait une idée derrière la tête. La décapitation au couteau était une option, mais fort salissante!
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Avr - 7:03
Une main sur sa gorge douloureuse, Andi se remettait sur pied tant bien que mal, lâchant une grimace aux premières inspirations qu’elle avait repris depuis son petit massage gratos par la sangsue. La blonde n’eut pas besoin de regarder directement Stern pour comprendre que tout était sous contrôle. Une machette ? Oui, si elle en avait eu une sur elle, c’était pas son pistolet qu’elle aurait eu en main.

- Mouais, dans ma bagnole… Va falloir trouver autre chose. Fit-elle en louchant vers le vampire qui venait de retirer le bout de bois de sa gorge ensanglantée.

Si elle avait su, si seulement, sauf qu’en même temps, ça le faisait moyen de trainer une machette dans les lieux publiques. Encore que, certains chasseurs étaient assez corpulents pour en transporter sur eux en tout temps. La jeune femme était un poids plume et ne pouvait se permettre de tels luxes malheureusement…

Par contre, si elle atteignait sa veste restée au bar, elle avait un gros couteau de chasse semblable à celui de Stern, caché dans l’une des poches. Ce serait déjà ça.

- J’espère que vous savez vous servir de votre petit couteau, faudra s’en contenter… Lança-t-elle entre ses dents ne lâchant pas le vampire des yeux, songeant qu’elle aurait vraiment dû prendre sa voiture en venant ce soir.

L’heure n’était pas aux regrets par contre, il fallait agir et vite ! Au moins, le journaliste était toujours en vie, c’était peut-être un chasseur après tout, pour avoir bondit tête première sur un vampire ?

Bon sang, ça allait être salissant, tellement salissant. Andi allait devoir traverser la ville toute ensanglantée après… La blonde soupira à s’en fendre l’âme tout en se faufilant entre les tables que le vampire et elle avaient déplacés leur de leur roulé-boulé. La sangsue, déjà sur pieds, n’était pas prête à abandonner et se jeta dans sa direction une fois de plus. La chasseuse l’évita de justesse, freinant sa course vers sa veste, laissant le monstre aller s’écraser sur une autre table. Il s’en était fallu de peu pour qu’elle serve encore une fois de coussin amortisseur pour sangsue débile. Sautant par-dessus une chaise, la jeune femme jeta enfin un coup d’œil rapide à Stern, cela lui confirma enfin que le journaliste savait se défendre, alors que ses yeux se posaient sur la gorge profondément entaillée de l’autre vampire. Encore un peu et il pourrait presque le décapiter !

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la hunter, alors qu’elle se reconcentrait vers son objectif. Ralentissant à peine en arrivant au comptoir, elle se servit de ce dernier pour freiner sa course. Attrapant sa veste, elle la déposa avec fracas sur le comptoir, fouillant frénétiquement ses poches à la recherche de son couteau. Le vampire la surprit en la tirant par un bras, mais Andi transforma ce mouvement à son avantage en se retournant vers la sangsue, utilisant cet élan pour lui ficher un coup de poing monumental en pleine tronche. Le suceur de sang porta instinctivement une main à son visage, tandis que la blonde lui fichait un coup de pied en travers du genou. Le coup ne fut pas assez puissant pour briser l’articulation du vampire malheureusement, mais juste assez pour l’agenouiller par terre et lui permettre de s’agripper à la jambe d’Andi.

- Nan, mais t’es collant toi bordel ! Souffla-t-elle la mâchoire crispée avant de prendre appui sur le comptoir pour assener quelques coups de pieds musclés au visage du pseudo Dracula.

- Laisses… moi… prendre… mon… putain… d’couteau. Avait ponctué la blonde entre chaque coup de pieds, essayant tant bien que mal de se débarrasser de son pot de colle aux dents aiguisées.
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Avr - 22:03
Il fallait savoir prendre son temps parfois, profiter des petits plaisirs de la vie que cette dernière nous réservait. C'était l'une des philosophies du démon des croisements. Du moins, en ce moment. Qui pouvait dire ce qu'il allait penser la semaine prochaine ou bien le mois d'après? Il pouvait changer d'avis selon son humeur et selon les circonstances. Dans cette petite bataille dans ce bar miteux, il avait décidé de prendre son temps et surtout, de ne pas utiliser ses pouvoirs démoniaques qui auraient pu mettre fin à l'affrontement beaucoup plus rapidement. Il avait choisi la prudence surtout, parce qu'on s'entend, un retour en Enfer, c'était à éviter. Vraiment. Il ne voulait pas manquer la grande fiesta qui avait débuter. Et puis, ça faisait un peu changement comme technique de vouloir prendre le rôle d'un chasseur. Il n'avait jamais vraiment tenté la chose. Et jusqu'à présent, ce n'était pas déplaisant. Salissant certes, mais divertissant! Tant que le rôle de chasseur s'en tenait à tuer des vampires et non plus à exorciser des démons ou boire de l'eau bénite, il devrait bien s'en sortir! Le démon avait donc demandé à la jeune femme (qu'il soupçonnait fortement d'être une chasseuse soit dit en passant!) si elle n'avait pas une machette. Qui sait, peut-être que oui! Cette soirée semblait déjà remplie de surprise, pourquoi pas une jolie machette comme surprise alors? Mais non, la jeune femme disait en avoir eu, mais dans sa voiture. Cette dernière n'étant pas dans le bar, c'était donc peu pratique. Le démon laissa tout de même échapper en blague :

- On ne savait jamais avec vous les femmes, t'aurais pu en avoir une dans ton sac à main ou sous ta jupe, si t'avais eu une jupe en fait!

Mais bon, trêve de plaisanterie, elle avait raison, il devrait se contenter de sa lame. Cela serait plus salissant que ce qu'il avait imaginer comme soirée, si vous voyez ce que je veux dire! Bref! Méphisto devait en finir avec le vampire qu'il avait déjà à moitié égorgé. Il l'avait aussi lacérer à plusieurs endroits. Méphisto lui balança un coup de point l'envoyant au tapis. Le démon aux yeux rouges l'enfourcha donc, appuyant ses genoux sur les bras de la créature, l'empêchant de se défendre. Et là, la boucherie commença vraiment. Les cris du vampire s'étouffèrent alors que Méphisto découpait la chair de son coup. Il dû appuyer plus fort afin de briser la nuque et terminer le travail. Il se releva, à moitié couvert de sang et vit la jeune femme tenter de se débarrasser de son vampire (oui le sien puisqu'elle luttait contre lui depuis le début!).

- Joan!

Il voulait attirer son attention afin de lui lancer son couteau et qu'elle élimine le suceur de sang qui lui coulait à la jambe. Il aurait aussi pu aller tuer le vampire, mais il était déjà assez couvert de sang comme ça. Quand elle le regarda finalement, il lui lança son couteau et fit mine ensuite d'avoir reçu un mauvais coup aux cotes en y portant la main et faisant une petite grimace de douleur. Pendant qu'elle s'occupait du vampire, il appuya plus fortement, se brisant effectivement une cote. Cela serait plus crédible!
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Avr - 17:38
Andi s’était contentée de lancer un regard noir à Stern, alors qu’il lui parlait de sac à main et de jupes. Elle avait la gueule à se trainer un sac à main ou à se battre en jupe déjà ?! Bon, en même temps, il ne la connaissait pas… Sauf que ce stéréotype l’avait bien énervé et pendant que le journaliste s’occupait de son petit pote de son côté, la blonde passait ses nerfs sur la gueule du vampire qui essayait de lui mordre les mollets. Un bon exutoire, mais la sangsue était tenace et la chasseuse juste assez éloignée de sa veste pour ne pas avoir accès à son couteau. Ouais, elle était dans une situation délicate et commençait à s’essouffler. La jeune femme n’avait certainement pas envie de retourner au sol jouer à la lutte avec ce suceur de sang et tout ce qu’elle pouvait faire c’était de se retenir contre le bar en lui fichant sa semelle en pleine tronche à répétition. Andi lui balança bien un ou deux verres par la tête, mais le vampire était décidément obstiné.

C’est à ce moment que la chance lui sourit. Stern l’appela une première fois, ne se retournant pas immédiatement, Andi réalisa qu’il s’adressait bien à elle en utilisant son faux nom. Qu’est-ce qu’il voulait ?! Oh, s’il était dans une position fâcheuse, elle ne pourrait rien pour lui ! Putain, ce serait la merde qu’il crève, elle serait coincée avec deux sangsues et un mort… Son sang ne fit qu’un tour, tandis que la blonde risqua un coup d’œil dans la direction de Friedrich.

La vision qui se présentait devant ses yeux était tout autre que ce que la chasseuse avait craint. Couvert de sang, le cadavre décapité du vampire par terre non loin, Stern avait survécu comme un grand. Il lui faisait même signe pour lui balancer son couteau. Pourvus qu’il savait comment lancer un couteau, se serait bien con qu’il la blesse. Ce serait un risque à prendre… Andi lui fit un petit signe de tête comme quoi elle était prête, puis prit un bon élan pour placer une bonne droite dans la tronche du vampire. Ce dernier recula sous le choc, toujours agenouillé et un peu sonné pour le coup.

Andi attrapa le couteau au vol, remarquant que le journaliste se tenait les cotes, puis ficha un dernier coup de pied dans la gueule du monstre pour le renverser sur le dos. La hunter lui sauta dessus en moins de deux, plaçant ses genoux sur les bras du suceur de sang, commençant sans cérémonies à lui trancher la gorge, imitant ce que Stern avait probablement fait. Un gargouillis incompréhensible sortait de la bouche du vampire tandis qu’Andi tranchait de plus en plus profondément dans la chair jusqu’à ce qu’elle sente quelque chose de plus dur. Probablement la colonne. S’aidant de l’un de ses pieds pour ficher des coups sur la lame pour réussir à casser les os, c’est finalement un crack sonore qui retentit dans le petit bar miteux, qui lui annonça que c’était terminé.

Le laissant tomber sur le cul, à côté du cadavre décapité, Andi reprenait son souffle. Elle était couverte de sang, de la tête jusqu’aux hauts des cuisses. Super ! Ça allait le faire traverser la ville en bloody mary… Reprenant toujours son souffle, la hunter se rappela que Stern avait eu l’air mal en point, elle se releva donc de peine et de misère tout en récupérant le couteau prêté, sentant bien qu’elle avait rajouté une couche d’ecchymoses et de coupures sur celle qu’elle arborait déjà en entrant dans ce bar. Andi allait le sentir toute la semaine… bordel.

Reniflant et essuyant un peu le sang qui lui avait giclé au visage, elle alla rejoindre Stern, lui tendant son couteau.

- Joli couteau. Vous vous êtes bien débrouillé.

Pendant qu’il récupérait son couteau, Andi en profitant pour repousser le bras que Stern tenait contre ses cotes, sans lui demander son avis ni attendre d’autorisation. La blonde passa ses doigts sur le flan du journaliste, comptant les os qui lui passaient sous les doigts, jusqu’à ce qu’un craque et se renfonce un peu plus que les autres. La jeune femme ne porta même pas attention aux réactions du journaliste, continuant de vérifier s’il n’avait pas d’autre cotes de cassées.

- C’est pas une de vos cotes sternales, donc ça ira, aller à l’hôpital ils vont vous faire un joli petit bandage, mais vous allez le sentir pendant un moment.

Andi essuya le sang qu’elle avait sur le front tout en s’écartant du blessé tout aussi ensanglanté qu’elle, retournant chercher sa veste au bar. Enfilant cette dernière comme si de rien n’était, elle passant une main sous ses cheveux aux mèches rougies, pour les ressortir de dans son col complètement désinvolte. C’était la routine pour la chasseuse, une routine un peu chiante, mais la routine quand même.

- Si vous êtes vraiment journaliste, me mentionnez pas si vous causez de notre… petite soirée.

Un vrai journaliste… ça elle en doutait, mais bon après, elle ne s’appelait pas Joan non plus.
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Avr - 11:58

Le démon avait réussi à obtenir l’attention de la jeune femme avant que cette dernière ne se fasse dévorer par le vampire. Ainsi, il avait pu lui balancer son couteau afin qu’elle en finesse une bonne fois pour toute avec cette créature un peu trop attachante! Méphisto aurait aussi bien pu la laisser mourir, mais il lui avait laissé une chance de se défendre. Il n;avait fait que lui donner une arme après tout. Il n'avait rien fait de plus pour lui venir en aide, alors qu'il l'aurait pu. Mais sa générosité était très limitée! Elle semblait être une chasseuse et en temps normal, le démon des croisements n'aidait pas les chasseurs. Sauf quand ca pouvait lui rapporter quelque chose ou bien, dans ce cas-ci, aider à conserver sa couverture. Plus les semaines passaient, plus il perfectionnait sa nouvelle identité. Ca avait commencé avec un nom, puis un métier. Et finalement, il jouait au chasseur en utilisant toujours son faux métier. Oui, ca devenait un peu compliqué, mais c'était aussi cela qui rendait le tout plus intéressant! Vous ne trouvez pas? Mais bon, pour se donner une bonne raison de ne pas lui être venu vraiment en aide, le démon s'était cassé une côte. S'il avait été un simple humain, il aurait eu vraiment mal, mais voilà un autre avantage d'être un être démoniaque! Il jouait bien la douleur quand même, respirant difficilement étant donné la blessure. La jeune chasseuse avait remarqué sa posture et elle était venue près de lui, pleine de sang et lui tendant son couteau. C'est qu'elle était pas mal ainsi! Oui, la voir ainsi lui rappelait une certaine rencontre avec Melchom. Mais ca, il n'allait pas le dire! Il reprit son couteau alors que Joan retirait son bras tenant ses côtes afin de voir l'étendu des dégâts.


- J'aurais quand même préféré faire mieux et ne pas être dans cet état!

Il joua le jeu lorsqu'elle passa sa main sur la blessure, tentant de fuir cette main qui ravivait la blessure, même si ce n'était pas vraiment le cas. L'important était qu'elle continue à le croire humain.

- J'ai toujours détesté les hôpitaux...

Quoi dire d'autre? Finalement, elle lui dit que, s'il était vraiment journaliste, il ne mentionne pas son nom dans l'article.

- Ouais... on va simplement dire qu'écrire, ce n'est pas vraiment mon fort en fait...

Faux, après tant d'année d'existence, il avait appris à avoir une belle plume, mais encore là, ce n'était sûrement pas à dire!

- Vous n'êtes pas blessée vous?
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Mai - 21:16
Andi fouillait ses poches pour voir que tout était toujours en place. Ouais, tout était là, donc personne n’aurait rien contre elle, bien. Bon, outre les témoins, mais ils avaient vu les deux vampires donc au fond, Andi ne s’inquiétait pas trop, mais ne s’attarderait pas sur place plus que nécessaire. La blonde haussa les épaules à la remarque de Stern, mais ne pouvait qu’acquiescer : elle non plus n’était pas fan des hôpitaux.

- Ouais, moi non plus en fait.



Vous allez être capable de vous…
demandait Andi tout en pointant les cotes de Stern. Vous avez un bandage ou de quoi dans le genre au moins ?

Valait mieux pas déconner avec une cotes cassée, si ça guérissait mal, il aurait du mal à faire quoi que ce soit. Un chasseur savait s’occuper de ses blessures, mais And n’était toujours pas convaincue de ce qu’était Stern au fond. Pas un journaliste ça c’était certain, un chasseur ? Peut-être… Quelqu’un qui savait se défendre ? Sans un doute…  De toute façon, il ne passa pas par quatre chemins pour lui annoncer les couleurs, au moins.

- Sans blague ? Non ça j’avais capté quand j’vous aie vu sauter sur la sangsue avec votre gros couteau… Alors… Si pas journaliste, vous êtes ? Et Stern j’suppose que c’est par soucis de discrétion, marmonnait-elle plus pour elle-même que pour son interlocuteur blessé. Après tout, elle ne pouvait pas réellement le lui reprocher.

Andi n’avait simplement pas envie de se faire jouer un mauvais tour, les humains aussi étaient dangereux dans leur genre, mais bon, quoi qu’il en soit, il lui avait bien filé un couteau pour tuer un vampire, alors qu’il aurait très bien pu la laisser crever. Si ça se trouvait, elle ne le reverrait jamais après ce soir, alors à quoi bon le piquer pour lui tirer les vers du nez ? En plus il lui demandait si elle était blessée… Proie plus facile ou réel intérêt ? La blonde s’examina rapidement, tapotant un peu partout pour y retrouver la douleur familière qu’elle s’était trainer jusqu’ici avant leur petite fête improvisée, mas également quelques égratignures et de nouvelles ecchymoses. Rien de bien méchant au final, surtout si on tenait compte de la quantité de sang non négligeable qui la recouvrait. Pas le sien heureusement.

- Nop, j’ai presque aucune égratignure. Enfin, j’suis pas mal moins amoché qu’vous…

Andi se retourna afin d’inspecter le bar qu’il venait un peu de saccager. Ça s’était vidé assez rapidement au moins, les gens commençaient visiblement à savoir ce qui se trimballait dans l’ombre. C’était au moins ça de bien, moins de civils dans leurs pattes. Soupirant, la blondinette revint néanmoins aux deux cadavres décapités jonchant le sol.

- On ferait mieux de pas s’attarder trop longtemps.

La hunter aurait bien brûlé les sangsues, mais elle comme elle était venue à pied, il n’y aurait pas de bbq au menu. Restait plus qu’à espérer que leur nid ne la ferait pas trop chier, sinon elle se ferait une joie de les exterminer jusqu’au dernier plus rapidement qu’elle ne comptait déjà le faire.

- Aller, suivez-moi on va sortir par derrière, inutile de montrer nos jolies gueules rouges à tout le monde…

Sans réellement attendre, Andi se dirigea vers le bar pour passer par-dessus et s’engouffrer par la porte de service derrière.
Invité
Invité
Anonymous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
oo-Supernatural-oo RPG Supernatural :: Gardons une Trace du Passé :: Les archives du forum :: Archives Saison 3 :: Archive RPG-