AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
oo-Supernatural-oo RPG Supernatural
Bienvenue sur oo-Supernatural-oo !

Le monde a tremblé... Du sang a coulé et ce qui n'aurait jamais du avoir lieu s'est produit : Une porte des enfers a été entrouverte.

Le monde a tremblé... Et il est grand temps pour vous de prendre part à cette guerre qui se dévoile à l'horizon... Amis ? Ennemis ? N'hésitez pas à nous rejoindre ! Mais sachez que votre choix scellera le destin de chacun !

Prenez connaissance du Contexte, du règlement et si vous en avez encore le courage, tentez votre aventure parmi nous en vous inscrivant !



 
Chers Visiteurs et peut-être futurs Membres !
¤ Merci de lire LE REGLEMENT avant votre Inscription et si vous avez une quelconque
question n'hésitez pas à la poster dans notre SECTION INVITÉ
¤ Privilégiez les POSTES VACANTS du forum pour une meilleure intégration !
(Sachez que les PVs sont négociables mais si vous voulez par exemple changer la
célébrité, contactez nous dans la section invité)
¤ Les Auravores et les démons bénéficient d'un bonus de 100 PE si vous les choisissez
¤ Les sorcières et Anges déchus ne sont plus acceptés sauf PV ou Scénario
¤ Profitez de notre cadeau de bienvenue sur Oo-Spn :
200 PE Bonus en choisissant un PV !!!

On les veut en Urgence !
300 PE offerts pour ces PV !
titredetonimage

Castiel
Opposant
Ange

Découvrez le !

titredetonimage

Ashton Feanes
opposant
Humain

Découvrez le !

titredetonimage

Crowley
Partisant
Démon

Découvrez le !


Partagez | 
 

 IV.05 - Entre lycanthropes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Bienvenue en Enfer
avatar

Invité
Invité

Un peu plus sur moi





MessageSujet: IV.05 - Entre lycanthropes.    Lun 10 Avr - 22:16

Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow.
But if we are wise, we know that there's always tomorrow.

L'avantage de retourner vivre dans une ville dans laquelle on avait déjà passé une partie de sa vie était que l'on y possédait déjà quelques repères, certaines habitudes, mais le plus rassurant, c'était que l'on n'était pas totalement seul. Après plus de six ans passés sur les routes, à multiplier les logements insalubres et les rencontres éphémères, Duke accueillait avec enthousiasme ce retour tant espéré d'un semblant de vie sociale. Contrairement à beaucoup, il n'était pas du genre à se plaire dans la solitude, et savoir qu'il disposait d'un cercle déjà bien fourni de connaissances l'aidait à anticiper ce renouveau avec optimisme. Bien que ses aptitudes sociales soient plutôt rouillées, il était revigorant d'évoluer dans un cadre qui semblait parfaitement normal, car cela lui permettait de ne pas s'enfoncer continuellement dans la chasse et donc de lever le pied. Ces nouvelles perspectives constituaient donc un frein bienvenu au chasseur qui sommeillait en lui, mais également au loup-garou qui demeurait tapi dans l'ombre. Cependant, il n'avait pu s'empêcher de constater que depuis les moments riches en émotions qu'il avait vécus ces derniers jours, la bête semblait se faire plus insistante et ses instincts s'éveillaient par la même occasion. Cette instabilité l'inquiétait davantage maintenant qu'il avait refait irruption dans la vie de Jolene et Jesse, et il était déterminé à ne pas laisser ce problème enfler plus qu'il ne le devait. Qui de mieux que son seul ami lycanthrope pour le conseiller sur la démarche à suivre ?

Avant de se rendre chez Logan, Duke avait pris soin d'acheter une boîte de chocolat dans une grande surface. Ce n'était pas grand chose, mais il essayait de faire en fonction de ses faibles revenus, et il détestait arriver à l'improviste chez les gens avec les mains vides. De toute façon, il ne connaissait personne qui n'appréciait pas de bonnes friandises chocolatées, et d'après la description que Jessica lui avait faite par téléphone, il se voyait mal débarquer avec un pack de bières au chevet du convalescent. Quoique... Rejetant cette éventualité, le loup-garou avait par la suite repris le chemin qui menait chez son ami, tout en espérant de tout cœur qu'il n'avait pas prévu autre chose. Duke avait toujours admiré la sagesse qui émanait de Logan, et même s'il savait que cela était probablement dû aux nombreuses souffrances qu'il avait endurées au cours de sa vie, il ne pouvait s'empêcher d'apprécier sa compagnie et ses conseils. Lorsque Jessica l'avait mis au courant de sa disparition, Duke avait cherché à faire marcher ses contacts avec les chasseurs et créatures à Huntfield et aux alentours, mais ils n'avaient eu aucune nouvelle pendant une semaine. Curieux d'en apprendre davantage, il avait pris l'initiative de se déplacer en personne histoire d'offrir un soutien moral à celui qui l'avait longuement aidé à maîtriser et accepter sa nature, mais aussi pour connaître son avis sur sa situation. Malgré leurs tempéraments peu semblables, les deux hommes avaient tout de même su tisser un lien important pour Duke, et ce-dernier n'hésitait pas à affirmer avec certitude qu'il s'agissait d'une des rares personnes en qui il avait confiance. Mieux, la résistance de Logan face aux épreuves de la vie l'inspirait également et l'aidait à relativiser face à ses propres problèmes, qui semblaient presque anecdotiques en comparaison.

Trouver le logement de Logan s'était avéré plutôt facile. Au cours des dernières années, il s'y était rendu régulièrement et avait donc pu faire également la connaissance de Jessica, qui n'était autre que la bien-aimée de Logan. Il ignorait si la jeune femme se trouverait également dans la demeure, mais cette éventualité ne lui posait aucun problème : vu l'amour puissant qui les unissait, il savait qu'à partir du moment où il faisait confiance à l'un, il pouvait aussi le faire à l'autre. Quoiqu'il en soit, il parvint à garer son bolide dans une ruelle adjacente afin de poursuivre le chemin à pied, d'une démarche légère mais avec une mine anxieuse. Si Logan savait comment s'y prendre avec les autres, ce n'était pas forcément le point fort de Duke, et maintenant qu'il n'avait pas pu s'entraîner pendant longtemps, il avait peur de manquer de tact. Son ami serait probablement dans un état laborieux et son moral aurait toutes les raisons d'être au plus bas, aussi se devait-il de faire preuve de délicatesse pour ne pas remuer le couteau dans la plaie. Il ne pouvait que se fier à sa nature décomplexée qui, il l'espérait, serait un bol d'air frais pour Logan, sans doute lassé de maudire sa mauvaise fortune.

Sans plus tarder, Duke s'empressa de frapper à la porte de manière audible histoire d'être sûr de rendre sa présence remarquée. Il patienta un petit moment derrière la porte durant lequel il en profita pour réfléchir à ce qu'il pourrait bien dire à Logan dès que celui-ci daignerait ouvrir la porte. Devait-il jouer la carte de la compassion ? De l'humour ? Du soulagement ? Il n'avait toujours pas trouvé de réponse lorsqu'il sentit du mouvement à l'intérieur et que la porte finit par s'ouvrir, laissant apercevoir un Logan à la mine fatiguée, affublé de béquilles mais manifestement intrigué par la présence de Duke. Ce-dernier dégaina un sourire radieux et mit en évidence sa boîte de chocolats avant de lancer d'un ton aimable :

« Surprise ! La vache, tu ne t'es pas loupé cette fois-ci... Rassure-moi, tu n'avais rien de prévu ? »

Le naturel avait pris le dessus sur les précautions que Duke avait voulu prendre, mais finalement, cela n'était peut-être pas plus mal. Il savait qu'il détestait lorsque les gens le regardaient d'un air désolé lorsqu'il était blessé, aussi pensait-il que Logan en avait peut-être marre également. Quoiqu'il en soit, les deux lycanthropes avaient beaucoup de choses à se dire.
Revenir en haut Aller en bas


Bienvenue en Enfer
avatar

Logan Hattaway
Créature ~ Si Particulier

Un peu plus sur moi



Credit Créateur de ses Kits : avatar et gif de <km33> (à savoir moi)
Célébrité de son Avatar : David Tennant
Nombre de Messages : 28262
Points d'Expérience : 388
Pouvoirs : Force Surhumaine
Transformation Maitrisée (Avec souvenirs)

Artefact en sa Possession : Un rang offert
Le Megingjord

Plumes de Pouvoir :



Supernatural Life
Alignement: Neutre/Rebelle
Niveau: Niveau 19



MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Mar 11 Avr - 2:13

Même si ma conscience était remplie par toute la volonté du monde, je savais que je n'allais clairement pas pouvoir me remettre de ce qui m'était arrivé, en un seul maudit claquement de doigts, car l'existence ne fonctionnait pas ainsi, un principe que je comprenais pour ne pas le vivre pour la première fois. Mon passé de lycanthrope m'avait amené à vivre des horreurs, car j'avais déjà été torturé à plusieurs reprises, notamment pour être ce que j'étais. La différence entre les terribles instants du passé et ce calvaire d'une semaine résidait dans sa durée. Jamais je n'aurais pu m'attendre à être retenu là-bas durant tout ce temps, surtout pour un point de départ aussi stupide qu'un piège, dans lequel j'étais tombé. Jessica avait beau me répéter que rien de tout ceci ne relevait de ma responsabilité, mais je ne pouvais pas m'empêcher de m'en vouloir de ne pas avoir fait preuve de suffisamment de prudence.

À présent, le passé était gravé dans le marbre, incapable de subir un quelconque changement, et il fallait simplement que je fasse tout mon possible pour m'en remettre, déjà pour le bien de mon avenir, mais je pensais surtout à celui de Jessica, étant profondément amoureux d'elle. Ne me sentant pas encore capable de reprendre une vie entièrement normale, puisque je ne m'étais pas encore aventuré à l'extérieur depuis le tout début de ma convalescence, je passais toutes mes journées à la maison, à chercher à me reposer sans réellement réussir à le faire. Il m'arrivait de réussir à dormir, mais je n'avais pas encore pu passer une nuit complète, sans insomnie, et encore moins sans cauchemar, étant hanté par certaines images impossibles à effacer pour le moment.

Ayant pu par miracle faire une petite sieste d'une trentaine de minutes, je restais allongé sur le canapé, en train de feuilleter l'un de mes carnets, sans chercher à dessiner de cette main gauche, avec laquelle je manquais encore d'habitude. Rien que l'idée d'avoir pu contempler les multiples représentations de ce regard, qui hantait mes cauchemars, m'avait coupé l'envie d'essayer. D'ailleurs, cela finit par me dégoûter, au point que je repose le carnet directement sur le sol, et que je profite du silence, qui ne durait guère longtemps d'ailleurs, puisqu'une visite imprévue venait de frapper à la porte.


- Venez-là vous...

Je saisis mes béquilles, afin de pouvoir me relever et me diriger vers la porte, sans réellement savoir qui venait de me rendre visite. Jamais je n'aurais pu m'attendre à découvrir Duke derrière la porte. Pour une surprise, en voilà une bien belle ! Son sourire parvint à faire apparaître le mien, même si cela n'avait eu lieu qu'un bref instant.

- Je passe mes journées à la maison pour le moment, alors je n'ai rien de prévu...

Cette petite pincée de tristesse dans ma voix, elle voulait tout dire. Elle voulait dévoiler mon mal, et le fait que je n'étais pas encore prêt à sortir, même si l'extérieur me manquait.

- Viens entre. Allons au salon.

J'étais passé maître dans l'art de la fermeture de la porte avec la béquille à force.

- Tu n'étais pas obligé de ramener des chocolats tu sais ? Mais merci beaucoup, c'est très gentil. Cela me fait plaisir de te voir.

L'avantage de la table basse était qu'elle se trouvait juste à côté du canapé.

- Aimerais-tu quelque chose à boire ?

Question un peu conne à la vue du fait que je ne disposais pas trop de mes mains, mais je voulais être gentil.

- Qu'est-ce qui t'amène par ici ?

Au terme de cette question, il fallait vraiment que je prenne place sur ce canapé, ce que je venais de faire sans perdre une minute.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t8201-logan-hattaway-di http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t191-logan-s-links


Bienvenue en Enfer
avatar

Invité
Invité

Un peu plus sur moi





MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Mer 12 Avr - 18:37

Malgré le maigre sourire que lui présenta Logan à l'ouverture de la porte, Duke ne put s'empêcher de constater l'ampleur des souffrances dont il avait été une nouvelle fois victime. En plus des dommages physiques, il était évident que son ami avait subi des tourments de l'ordre psychologique, et en dépit de son apparente tranquillité, Duke savait que cela avait sans doute contribué à fracturer une nouvelle fois son âme. Pendant un bref instant, le jeune homme se sentit presque gêné face à son ami, tant il était manifeste qu'il avait besoin de repos, mais une petite part de lui-même lui intima qu'un peu de compagnie ne pouvait décidément faire de mal à personne. De plus, si Logan ne souhaitait pas nécessairement évoquer les détails de ce qui lui était arrivé, Duke pourrait toujours trouver un moyen de poursuivre la conversation dans des domaines un peu moins sinueux. Après tout ce qu'il avait fait pour lui, il lui devait au moins de lui offrir le soutien dont il avait manifestement besoin, quitte à n'être qu'une oreille attentive, ou au contraire un moulin à paroles. Par expérience, il savait que les gens réagissaient différemment face à des situations difficiles, et malheureusement, après tout ce temps passé à se plaindre de ses problèmes, il s'était rendu compte qu'il n'avait jamais pris la peine de connaître dans quel type se rangeait Logan. Honteux, Duke avait l'impression d'être un égoïste, d'autant plus qu'il était conscient de la chance qu'il avait de ne pas avoir perdu l'amitié de son seul ami lycanthrope : ce-dernier ne cesserait décidément jamais de l'étonner.

Duke fut toutefois directement réceptif face au soupçon de désolation qui avait été perceptible dans la voix de son ami lorsqu'il lui avait confié ne rien faire de ses journées. Il n'y avait rien de pire qu'être contraint de rester enfermé avec ses démons, les ruminer et ne pas pouvoir les évacuer comme on le souhaitait : Duke comptait bien offrir à Logan un instant de répit face à tant de maux accumulés. Il suivit alors l'autre loup-garou dans sa maison et il n'hésita pas à faire comme chez lui en déposant sa veste sur une chaise du salon, non pas pour paraître impoli, mais pour minimiser les mouvements de son hôte. Les deux hommes s'installèrent face à une table basse sur laquelle Duke déposa sa boîte chocolats encore emballée dans son film plastique. Il était content de constater que sa présence faisait plaisir à son ami, lequel semblait visiblement las de voir le même décor chaque jour. Il lui offrit en guise de réponse un sourire en biais accompagné d'un « C'est normal. » qui, il l'espérait, montrerait au blessé qu'il pouvait toujours compter sur le chasseur. Lorsque Logan lui demanda s'il avait envie de boire quelque chose, il hocha vigoureusement la tête pour signifier son refus, avant d'ajouter :

« Ça va pas la tête, reste donc assis, il ne manquerait plus que tu te casses la figure pour une tasse de café ! J'ai pas envie de m'faire tuer par Jessica, tu sais ! »

Après un regard résolu, Duke se laissa enfoncer dans les coussins du canapé tout en tournant toujours la tête en direction de Logan. Le contact visuel était pour lui impératif dans une conversation, aussi tentait-il d'adopter la posture la plus confortable pour respecter une telle condition. Fier à son habitude, la nature si empathique de Logan le poussa sans doute à demander à Duke ce qu'il venait faire chez lui, comme si la réponse n'était absolument pas évidente pour lui, comme s'il ne s'attendait pas à ce que son ami puisse s'inquiéter à son sujet.

« J'voulais prendre de tes nouvelles, voir comment tu allais, comment tu t'en sortais. Tu nous as quand même fichu une sacré trouille ! »

Il se tut afin d'essayer de percevoir la réaction de Logan. Même si cela commençait à faire un bon bout de temps qu'ils se connaissaient, Duke avait toujours du mal pour lire en lui et anticiper ses ressentis, cerner dans la globalité ce personnage si complexe. Il émanait de lui une sorte de force tranquille qui était à la fois admirable mais qui pouvait vite devenir inquiétante pour ses ennemis, du moins c'était l'impression qu'en avait tirée le jeune homme. Après tout, il avait déjà eu l'occasion de le voir sous sa forme de loup-garou, et il était indéniable que pouvoir contrôler ses transformations comme il le faisait était source de respect pour n'importe qui qui s'y connaissait un minimum en lycanthropie. Sentant qu'il était encore à son tour de forcer l'évidence, Duke se racla la gorge avant de lui demander, d'une voix bien plus timide qu'auparavant :

« Tu veux en parler, ou c'est peut-être encore un peu trop tôt ? »
Revenir en haut Aller en bas


Bienvenue en Enfer
avatar

Logan Hattaway
Créature ~ Si Particulier

Un peu plus sur moi



Credit Créateur de ses Kits : avatar et gif de <km33> (à savoir moi)
Célébrité de son Avatar : David Tennant
Nombre de Messages : 28262
Points d'Expérience : 388
Pouvoirs : Force Surhumaine
Transformation Maitrisée (Avec souvenirs)

Artefact en sa Possession : Un rang offert
Le Megingjord

Plumes de Pouvoir :



Supernatural Life
Alignement: Neutre/Rebelle
Niveau: Niveau 19



MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Jeu 13 Avr - 0:33

Même si l'extérieur me manquait terriblement, je ressentais une sorte de blocage, tout au fond de ma conscience, qui me prouvait que je n'étais pas encore prêt à vivre comme avant. Il s'agissait probablement d'une réaction logique, en lien avec ce que j'avais subi durant cette semaine infernale, mais cela me faisait tout de même souffrir. Sur le plan psychologique, je restais sérieusement fragilisé, mais j'essayais quand même de faire comme si ma convalescence se passait à peu près bien, sauf que l'évidence semblait claire. Il y avait certes du progrès, notamment quand on comparait cette journée avec celle de mon retour, et de mon éveil à l'hôpital, mais rien ne semblait parfait. Fort heureusement, j'avais eu l'intelligence de croire qu'il était impossible de se remettre de toute cette histoire en très peu de temps, sauf que je n'avais aucune patience. Je souhaitais voir toute cette histoire s'arranger, car cette souffrance au fond de mon coeur était insupportable. Je souffrais, tout en étant hanté par certaines images, dont certaines couchées par dessin dans mes carnets.

La visite surprise de Duke me donnait l'espoir de pouvoir me changer les idées, et peut-être apprendre à guérir autrement, même si je me sentais coupable de lui offrir ce spectacle peu joyeux avec ma figure. Je n'étais pas souriant, alors que sa visite me faisait sincèrement plaisir. C'était dommage, mais je ne pouvais clairement pas me forcer à sourire, surtout quand je n'y arrivais pas. En apparence physique, ma cheville avait subi la fracture, mais mon âme en était victime d'une bien plus grave, et Duke pouvait aisément s'en rendre compte. Je n'en parlais pas énormément, mais mon regard et mes gestes disaient tout à ma place. Il s'agissait de la plus inconsciente des vérités, que j'essayais d'ignorer en tentant d'agir comme avant, en proposant à Duke de boire quelque chose. Franchement, quelle idée avais-je eu de me penser capable de réaliser les démarches d'un homme sans ses béquilles ? J'en étais incapable, sauf que j'y tenais comme un fou. Au moins, Duke faisait preuve de réalisme lui, contrairement à moi...


- J'oublie mes béquilles...des fois...

La formulation exacte serait plutôt que j'aimerais pouvoir les oublier, mais ma phrase orale était sortie de cette manière.

La surprenante visite de Duke m'amenait à m'interroger sur les raisons de sa venue. Ces dernières étaient pourtant évidentes, puisqu'il était là pour prendre de mes nouvelles, après la trouille que j'avais fait vivre à tout le monde. Le mot "trouille" m'amenait à rompre le contact visuel avec Duke sans le faire exprès, car cela m'évoquait directement ma frayeur personnelle. Ce n'était pas contre Duke si je baissais les yeux en direction de mes doigts, mais parce que je restais encore fragile. Il était en droit de comprendre ce qui se passait, et surtout comment je vivais toute cette histoire.

Ainsi, je parvins par miracle à relever les yeux vers lui, avant de me mettre à lui parler.


- Je sais qu'il faut que je parvienne à accepter cette idée, que je ne suis pas responsable de ce qui m'est arrivé, sauf que je ne m'en sens pas capable... Je ne peux pas effacer de ma mémoire ce qui a été mis en place pour m'attraper...

Il fallait que je lui explique tout, car les détails offerts ne permettaient pas vraiment de comprendre ce que je disais.

- C'était un rendez-vous comme un autre, une grosse commande artistique que je ne pouvais pas laisser passer. Après les multiples dizaines de rencontres vécues dans le cadre de mon métier, je pensais que rien de grave ne pourrait arriver, sauf que je me trompais lourdement, et c'est ainsi que je me suis fait piéger...

Il était important que j'aille au bout de mon discours.

- Quand je suis arrivé sur place, la porte était ouverte sur un domicile complètement ravagé. Il y en avait partout...des trucs cassés, renversés...mais il y avait surtout cette odeur forte de sang. En m'approchant, j'ai découvert le cadavre de mon client sur le sol. Il a été massacré, cruellement, et cela venait de se produire, avant que je n'arrive... Même si j'étais choqué, mon instinct de survie s'est mis en marche quand j'ai entendu des pas. Le meurtrier était encore là, et je ne pensais qu'à prendre la fuite, pour pouvoir sauver ma peau, sauf que je n'ai pas été assez rapide. J'ai été attrapé à ce moment-là...

Je lui avais ressorti à peu près le même récit que pour Jessica, un miracle incroyable.

- Ils n'étaient pas humains...ni l'un ni l'autre...il n'y en a qu'un qui m'a attrapé, mais ils étaient deux à s'intéresser à moi... Je ne sais pas par quel miracle j'ai pu trouver l'occasion, mais surtout la force de le faire, mais j'ai réussi à m'échapper... Si j'ai pu être retrouvé et conduit à l'hôpital, c'est parce que j'ai couru, le plus vite possible, et que j'ai eu la chance qu'un passant se trouve là en même temps...

Le résumé le plus fiable de cette histoire demeurait dans ces mots-là.

- Au fond, si je suis là aujourd'hui, encore vivant même si je suis amoché...c'est par un immense miracle.

Je ne pouvais toujours pas rentrer dans les détails du déroulement de toute cette semaine, restant bloqué sur le récit avec l’ellipse temporelle jusqu'à mon évasion, mais c'était déjà pas mal... Cependant, il y avait une chose que je n'avais pas dite à Duke. Je n'avais pas évoqué mes dessins faits bien avant mon enlèvement, ceux de ces fameux yeux, qui au final s'étaient révélés être ceux de mon deuxième ravisseur. Ayant peur de délirer, mais surtout parce que je n'étais pas certain de trouver la meilleure façon de le raconter, je préférais mieux ne rien dire.

- J'ai encore du mal avec toute cette histoire, mais je suppose que c'est normal, pas vrai...?

Je radotais beaucoup pour un type qui souffrait mine de rien, mais les bonnes choses avaient une fin, car j'avais tout dit et que je ne me voyais pas en dévoiler davantage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t8201-logan-hattaway-di http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t191-logan-s-links


Bienvenue en Enfer
avatar

Invité
Invité

Un peu plus sur moi





MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Ven 14 Avr - 17:19

Deux tempéraments radicalement distincts s'entrecroisaient dans le salon de Logan, et ce constat semblait d'autant plus marqué grâce à la familiarité dont faisait preuve Duke qui contrastait avec la réserve caractéristique de son ami. À vrai dire, si le chasseur n'était jamais tombé entre les crocs de son ravisseur, il n'aurait probablement jamais croisé la route de ce lycanthrope unique en son genre. Pour autant, cela ne signifiait pas qu'ils n'étaient pas destinés à s'entendre, tant leurs caractères se complétaient continuellement. Logan représentait la sagesse dont Duke manquait malheureusement, il représentait en ce sens le frein à son extravagance mais plus particulièrement la lucidité qui le guidait dans ses prises de décision ; Duke, quant à lui, était ce soupçon d'imprudence et de naïveté qui semblait incompatible de premier abord avec l'artiste, mais qui au final s'accordait parfaitement avec lui. En conséquence, le chasseur trouvait toujours intéressant ses échanges avec l'autre loup-garou, puisqu'il avait l'impression qu'elle bénéficiait à chacun d'entre eux, même si c'était toujours lui qui en était en quête. Cela dit, pour une fois, il semblait qu'une inversion des rôles était sur le point d'être opérée étant donné qu'il devrait puiser dans le peu de circonspection qu'il possédait pour choisir les bons mots. Cette perspective animait en lui de l'inquiétude, au cas où il ne saurait se montrer à la hauteur, mais également de la satisfaction d'avoir enfin la possibilité de prouver son amitié à Logan.

Lorsque le lycanthrope débuta son récit, Duke fut si surpris qu'il ne put s'empêcher d'écarquiller brièvement les yeux. Néanmoins, il retrouva très vite son visage neutre afin de faciliter la tâche à Logan. Il savait ce que ça faisait de se confier, il avait eu l'occasion de se prêter un bon nombre de fois à cet exercice, aussi pouvait-il comprendre les hésitations de son ami. Il s'enquit alors à l'accompagner lorsqu'il pouvait ressentir des signes de faiblesse dans sa voix en hochant avec pudeur la tête, sans pour autant exagérer ses réactions. Depuis le temps, il avait fini par comprendre que celui qui écoutait avait un rôle tout aussi important que celui qui se confiait ; il ne devait pas se contenter d'extérioriser ses ressentis, il devait nuancer ses réactions et exprimer dans son regard à la fois le soutien et la compréhension tout en tâchant d'inspirer la confiance auprès du confesseur. C'était une pratique délicate qu'il était important de maîtriser pour partager les aveux, afin de donner la sensation qu'ils étaient tous deux liés par ce même poids. Duke n'était pas sûr d'exceller dans cet art subtil, mais cela n'empêchait pas Logan de poursuivre, comme si ça lui faisait du bien de ne pas laisser de telles pensées obscurcir son être.

Plus l'artiste avançait dans son histoire, plus les questions affluaient dans l'esprit de Duke. Il était conscient qu'il se devait de contenir ce degré de curiosité, mais il avait envie de connaître les moindres détails de cette histoire. Logan avait insisté sur le fait que les agresseurs n'étaient pas humains, alors qu'étaient-ils ? Des créatures ? Des démons ? Des anges ? En tout cas, s'ils avaient réussi à surprendre un loup-garou de la sorte, il ne fallait pas les prendre à la légère. Duke comprenait un peu plus désormais ce qui était arrivé à son ami, mais il avait toutefois noté que ce-dernier s'était fait avare quant aux blessures qu'on lui avait infligées, n'hésitant pas à avorter une partie de son récit. Il ne pouvait l'en blâmer, n'importe qui aurait probablement fait la même chose, et rien que le fait d'évoquer son infortune nécessitait une force tout à fait respectable. Après quelques minutes de silence durant lesquelles il semblait presque possible de percevoir les rouages de l'esprit de Duke fonctionner, le chasseur prit la parole, tentant tant bien que mal de ne pas évoquer des sujets sensibles pour son ami.

« Bien sûr que c'est normal Logan, je n'ose même pas imaginer ce que tu as vécu durant cette semaine... Tu es déjà courageux de m'expliquer tout ça, tout le monde ne l'aurait pas fait, tu sais. »

Voir son mentor de lycanthropie tiraillé par des souffrances intérieures rendait le jeune homme d'autant plus soucieux mais il préféra garder ce commentaire pour lui. Ils avaient déjà quelques fois évoqué le passé douloureux de Logan, quelques bribes uniquement, et le fait qu'il puisse à nouveau être victime du destin signifiait que ses plaies qui avaient mis du temps à cicatriser menaçaient de se rouvrir à n'importe quel moment. Duke ne se sentait pas prêt à assister à une telle descente aux Enfers.

« Tu as une idée de pourquoi ils s'en sont pris à toi ? Parce que s'ils t'ont gardé aussi longtemps, c'est sûrement qu'ils avaient des projets pour toi, non ? »

La curiosité avait pris le dessus, mais Duke considéra qu'il s'agissait peut-être d'une bonne chose. Cela lui permettrait d'évaluer avec précision la gravité de la situation, mais cela pourrait également aider Logan à y voir plus clair dans sa situation. Il existait un millier de raisons pour lesquelles des ennemis voudraient s'attaquer à un loup-garou aussi puissant, ce qui signifiait qu'ils n'avaient peut-être pas dit leur dernier mot. Afin de ne pas dégrader encore plus son moral, Duke préféra à nouveau taire cette supposition et c'est ainsi qu'il en vint à aborder un point qu'il maîtrisait sans doute mieux: l'action.

« En tout cas, tu sais que si tu as besoin de quoique ce soit, tu peux compter sur moi. Les méchants, c'est un peu mon rayon ! Et crois-moi, j'aimerais bien leur montrer qu'ils ont été idiots de s'en prendre à un ami à moi... »

Chasser, toujours chasser. Son utilité se résumait-elle donc à cela ? À peine entrapercevait-il une opportunité qu'il y plongeait, y perdait pied avant de s'y noyer, sans jamais vraiment parvenir à chasser ses propres démons.
Revenir en haut Aller en bas


Bienvenue en Enfer
avatar

Logan Hattaway
Créature ~ Si Particulier

Un peu plus sur moi



Credit Créateur de ses Kits : avatar et gif de <km33> (à savoir moi)
Célébrité de son Avatar : David Tennant
Nombre de Messages : 28262
Points d'Expérience : 388
Pouvoirs : Force Surhumaine
Transformation Maitrisée (Avec souvenirs)

Artefact en sa Possession : Un rang offert
Le Megingjord

Plumes de Pouvoir :



Supernatural Life
Alignement: Neutre/Rebelle
Niveau: Niveau 19



MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Lun 17 Avr - 2:10

En toute franchise, je ne savais pas si j'allais parvenir un jour à évoquer, avec un peu plus de détails, ce qui m'était arrivé durant cette semaine. Si on se fiait à mon état actuel, il était en effet déjà miraculeux que je parvienne à survoler les événements, même si j'en occultais une très importante partie, ce qui restait toujours mieux que le silence profond. Si je ne m'étais pas échappé de cet endroit, la conclusion de cette histoire aurait pu être bien plus dramatique pour moi, car j'aurais pu me trouver dans une posture encore plus mauvaise que celle-là, peut-être même mort d'ailleurs. J'avais parfaitement conscience du fait que je l'avais échappé belle, et que j'avais une chance extraordinaire d'être encore vivant.

- Ce qui m'est arrivé n'a absolument rien de drôle, mais j'arrive quand même à avoir conscience que j'ai beaucoup de chance d'être encore vivant. Je pense que c'est probablement pour cela que j'arrive à survoler les événements, mais je ne me sens pas encore capable d'aborder les détails...

Malgré l'intensité de ce que j'avais pu vivre, il existait certains détails qui me manquaient, et dont j'avais désespérément besoin, le tout demeurant dans cette seule question : qu'aurait-il pu m'arriver si j'étais resté là-bas, et que je ne m'étais pas enfui ? Dans mon esprit, tout m'amenait à penser à la mort, car je pensais que j'étais là-bas en attendant d'être exécuté, mais le fait d'y avoir passé une semaine m'amenait à revoir cette hypothèse. Si je devais mourir, pourquoi attendre ? Autant passer à l'acte rapidement non ? Mes pensées primaires étant brisées, j'ignorais à présent comment interpréter mon enlèvement, et cela m'embêtait.

- Si j'étais resté là-bas, et que je n'avais pas pu m'enfuir, j'ignore comment toute cette histoire aurait pu finir, car je ne sais même pas pourquoi j'étais là-bas... Je savais juste que j'étais à deux doigts d'être transféré ailleurs, avant que je m'en aille et, si cela s'était produit, je n'aurais probablement pas pu m'en sortir...

À mes yeux, cette dernière phrase était évidente, car je ne me voyais pas sortir vivant d'un truc pareil. C'était pour survivre que je m'étais enfui...sans réellement savoir si j'étais tiré d'affaire.

- Le pire, dans cette histoire, c'est que je crois qu'elle n'est pas finie...

Ce détail, par contre, c'était la première fois fois qu'il était évoqué.

- Ils ont réussi à m'avoir une fois...alors qu'est-ce qui les empêche de recommencer...? Ils n'en ont peut-être pas fini avec moi...

Ce n'était pas joyeux comme discours, je m'en rendais bien compte.

- Pardon...je n'ai pas des pensées joyeuses...excuse-moi...

Dans ce genre de circonstance, il était apaisant d'être en compagnie de proches pour se sentir mieux, surtout quand le cerveau restait surchargé par des pensées aussi lourdes, notamment cette peur d'être encore en danger.

Duke avait vraiment bien fait de venir me voir, mais il fallait que je ramène la discussion vers quelque chose de plus "normal".


- Merci d'être là pour moi...j'apprécie beaucoup tu sais...?

Il ne pouvait pas savoir à quel point j'appréciais sa présence, puisque mes émotions étaient parasitées par les restes de mon enlèvement, mais je pensais sincèrement ce que je disais.

- De ton côté, est-ce que tout va bien...?

Je ne voulais pas que toute la discussion tourne forcément autour de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t8201-logan-hattaway-di http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t191-logan-s-links


Bienvenue en Enfer
avatar

Invité
Invité

Un peu plus sur moi





MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Mar 18 Avr - 19:04

Depuis bien longtemps, Duke avait compris que la vie d'un chasseur était indissociable de la solitude. À plusieurs reprises, il avait cherché à concilier son combat avec une potentielle vie de famille, mais à chaque fois ses tentatives avaient été vouées à l'échec. Sa famille en avait été l'exemple même : ses relations avec son père et sa sœur s'étaient fracturées après la mort de son frère et sa mère avait choisi de poursuivre sa lutte contre les ténèbres dans l'ombre. Chacun avait choisi son propre chemin. La malédiction s'était manifestée à nouveau lorsqu'il avait essayé de fonder un nouvel équilibre avec Jolene : à nouveau, il avait dû se résigner à choisir la voie de l'isolement lorsqu'un loup-garou s'en était pris à lui. Dès lors qu'il avait entrepris la mission utopique de rendre le monde plus sain, il s'était condamné à renoncer à toute vie en communauté. Aussi, les quelques rares amis qu'il possédait comptaient énormément à ses yeux, et ce constat n'avait fait que s'intensifier au cours des dernières années passées à fuir sa véritable nature. Logan faisait partie de ces personnes, et le voir dans un tel état suffisait à rendre Duke nerveux et inquiet. Il avait envie d'aider l'autre lycanthrope à traquer ses agresseurs, mais il doutait que ce-dernier nourrisse les mêmes désirs, ou même qu'il souhaite l'impliquer. Même si le jeune homme avait fini par accepter son destin, la morsure lui avait permis d'ouvrir les yeux sur les personnes qui l'entouraient, et il en avait déduit qu'il ne pouvait laisser Logan ne devenir qu'un autre visage de son passé. Son amitié demeurait bien trop précieuse.

Le chasseur écouta attentivement les réponses de son ami, même si la situation restait encore vaporeuse. Ses instincts d'enquêteurs étaient frustrés par une telle incompréhension, mais il pouvait comprendre que Logan ne soit pas précis sur les détails. Pendant sa capture, il n'avait dû songer qu'à survivre, les causes de son agression ne devaient venir qu'en arrière plan. De plus, au vu de son état physique, il était évident qu'il avait dû faire face à une souffrance difficilement surmontable, qui avait sans doute assombri davantage ses souvenirs. En tout cas, s'il y avait bien une chose de sûre, c'était que le loup-garou avait su faire preuve d'une bravoure non négligeable pour parvenir à s'échapper des mains -ou griffes ?- de ses assaillants et donc d'en ressortir vivant. Le Destin avait-il choisi de se montrer clément, ou ne s'agissait-il que d'une autre coïncidence ? Quoiqu'il en soit, lorsque Logan évoqua son impression que ces mésaventures ne faisaient que commencer, Duke s'imposa à nouveau et lui confirma une seconde fois sa volonté de ne pas laisser une telle chose se reproduire.

« Il est hors de question qu'ils s'en reprennent encore à toi ! S'il le faut je les traquerai jusque dans leurs tombes. Et puis, maintenant, tu es préparé, tu ne tomberas plus dans leur piège si facilement. Quand tu seras totalement remis, tu seras plus un danger pour eux qu'ils ne le sont pour toi. Tu es un loup-garou très puissant Logan, n'oublie pas ça. »

Il était impératif de redonner à Logan cette volonté de vivre, cette gaieté qu'il avait retrouvé aux côtés de Jessica. Sa mauvaise fortune n'avait fait que raviver en lui des souvenirs enfouis d'une période où il avait été le pion du désespoir, mais aujourd'hui il se devait de reprendre littéralement du poil de la bête. Duke pensait sincèrement ce qu'il disait, et il espérait que ses mots trouveraient leur chemin jusque dans un coin du cerveau de son ami. Il ne devait pas baisser les bras et attendre que les choses se passent : il avait le pouvoir d'inverser la donne, il ne fallait pas qu'il perde de vue un tel avantage. D'autant plus qu'il était entouré par des personnes prêtes à l'aider et qui s'y connaissaient dans le domaine du surnaturel : cette aide, que lui offrait Duke, n'était pas à considérer superficiellement. Ce défaitisme dont il faisait preuve l'alertait et s'il avait la moindre chance d'insuffler un semblant de vitalité à son ami, alors Duke s'en emparerait sans aucune hésitation. Heureusement, le jeune homme fut rassuré d'entendre que sa présence réconfortait Logan, au moins il avait l'impression d'être un peu utile, mais si cette utilité n'avait rien de bien décisive.

« Tu n'as pas besoin de me remercier, ça sert à ça les amis, pas vrai ? »

Il lui accorda en même temps un sourire riche en sincérité avant que le l'embarras ne lui tiraille la gorge. La question de Logan avait été anodine, mais le chasseur se sentait gêné d'aborder avec lui son bonheur actuel compte tenu du fait que son ami était clairement au bout du rouleau. Bien entendu, sa vie n'avait rien de bien parfaite non plus mais le simple fait d'avoir retrouvé l'espace d'un après-midi Jolene et son fils lui en donnait une représentation très approchée. Ne sachant pas très bien quoi répondre, il se rendit compte alors que son hôte avait peut-être cherché à changer de sujet, puisqu'il était peut-être trop dur pour lui de parler indéfiniment de ses souffrances. Une telle éventualité rassura davantage le loup-garou qui décida de répondre avec retenue, afin de ne pas en faire trop non plus.

« Pour être honnête, ça va plutôt bien, même très bien... j'ai euh... j'ai rendu visite à Jolene et j'ai eu la chance de rencontrer Jesse, mon fils. »

Il se mura un instant dans le silence afin de ne pas laisser les émotions transparaître dans sa voix. Duke avait rarement été aussi ému au cours de sa vie, et cette sensation continuait à avoir des effets secondaires même plusieurs jours après avoir fait cette rencontre. C'était inédit pour lui, mais il n'en avait pas honte. À force de vouloir jouer la carte de l'impassibilité et d'enfiler le costume du chasseur téméraire et infaillible, il était rassurant qu'une once de sensibilité subsistait au fin fond de lui.

« Le petit ne sait pas encore que je suis son père, mais Jolene n'est pas fermée à l'idée de lui révéler un jour ou l'autre. Je croyais vraiment qu'elle allait me claquer la porte au nez mais elle a pris sur elle... et c'était super. »

Il ne put retenir un nouveau sourire chaste lorsque les souvenirs affluèrent dans sa tête, mais il masqua vite sa joie et finit même par arborer une légère grimace embarrassée.

« Désolé, c'est peut-être pas le bon moment pour parler de choses aussi... joyeuses. »
Revenir en haut Aller en bas


Bienvenue en Enfer
avatar

Logan Hattaway
Créature ~ Si Particulier

Un peu plus sur moi



Credit Créateur de ses Kits : avatar et gif de <km33> (à savoir moi)
Célébrité de son Avatar : David Tennant
Nombre de Messages : 28262
Points d'Expérience : 388
Pouvoirs : Force Surhumaine
Transformation Maitrisée (Avec souvenirs)

Artefact en sa Possession : Un rang offert
Le Megingjord

Plumes de Pouvoir :



Supernatural Life
Alignement: Neutre/Rebelle
Niveau: Niveau 19



MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Dim 23 Avr - 1:30

Dans mon entourage, il existait un bon nombre de personnes me considérant comme un loup-garou particulier, mais j'avais toujours éprouvé de lourdes difficultés à y croire, alors que le chemin parcouru depuis ma transformation était exceptionnel, certes semé d'embûches, mais quand même exceptionnel. En songeant à mes expériences passées, et en voyant où j'en étais aujourd'hui, il était clair qu'un intense progrès avait eu lieu, puisque les tristesses et douleurs multiples m'avaient mené vers Jessica, Duke, Calli, Joanna, ou bien Alix, pour ne citer qu'eux, et je ne regrettais pas ce qui s'était produit, bien au contraire. Tout n'était pas rose, évidemment, mais cela restait ma vie. Je plongeais parfois, mais je remontais toujours la pente, sauf que cette fois-ci semblait exceptionnellement difficile. Je n'avais pas disparu qu'une petite heure, ou même une journée, mais bien une semaine entière, et mes quelques séquelles physiques et psychologiques ne me facilitaient pas vraiment les choses. Je ne me faisais pas d'illusion, puisque je savais qu'il allait me falloir pas mal de temps pour pouvoir me remettre pleinement de cette histoire, mais cela me faisait quand même mal, voilà. Je souffrais en profondeur, mais cette douleur restait logique, à la vue de ce que j'avais pu vivre.

La venue de Duke se révélait être exactement ce qu'il me fallait pour me changer les idées, car cela me permettait de respirer, de penser à autre chose, mais surtout d'être en la compagnie de quelqu'un que j'appréciais. Il était paradoxal de se dire que j'appréciais ce genre d'instant, mais que j'avais du mal à faire les démarches pour les multiplier, tout cela parce que j'éprouvais une lourde peur à l'idée de sortir, et de reprendre ma vie à l'extérieur de la maison. Même si ces dernières étaient une force chez moi, car elles forgeaient ma personnalité, elles pouvaient devenir de bien maudites perverses parfois.

Heureusement que des personnes personnes faisaient partie de ma vie...


- J'ai de la chance de te connaître...

Elle était intense cette vérité...

- J'aimerais croire ce que tu dis, je t'assure...

J'éprouvais tellement de difficultés à me croire plus puissant que les autres, mais surtout aussi exceptionnel pour l'être...

- Je pourrai sans doute y croire davantage avec le temps...

Afin d'éviter de laisser toute la conversation centrée sur ma personne, je m'étais permis de demander à Duke comment il allait, pour avoir un peu de ses nouvelles. Ce que je pouvais découvrir, grâce à ses mots, était quelque chose de magnifique. Tout semblait aller pour le mieux pour lui, et j'en étais sincèrement ravi. Ce fameux sourire, qui apparut sur mon visage, en était la preuve.

- S'il te plait, tu n'as pas à te sentir gêné de me raconter ton bonheur, bien au contraire. Cela me fait sincèrement plaisir de savoir que tout va bien pour toi, je te l'assure, alors si tu veux me raconter tout ce qui te rend heureux, je suis ouvert et même ravi de l'entendre.

Je ne souhaitais pas que Duke se sente gêné d'être heureux.

- Tu mérites vraiment d'être heureux Duke, alors tu n'as pas être gêné de le dire d'accord ?

Je pensais sincèrement ce que je disais.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t8201-logan-hattaway-di http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t191-logan-s-links


Bienvenue en Enfer
avatar

Invité
Invité

Un peu plus sur moi





MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Lun 24 Avr - 21:54

Trouver les mots pour motiver Logan avait semblé presque naturel pour Duke, probablement parce qu'il avait toujours été obsédé par l'idée de laver ses affronts. Il était conscient que cette inlassable quête de vengeance pouvait le mener à emprunter des chemins plus sombres, mais il ne pouvait vivre sans elle. Elle l'animait, le stimulait, et surtout lui donnait une raison de se lever chaque matin, tout en lui permettant de fuir devant des problèmes plus rationnels. Pendant longtemps, il s'était contenté de traquer les créatures et démons qui pullulaient dans son univers, puis la morsure lui avait donné l'occasion de trouver en ce lycanthrope une Némésis. Constatant que ses recherches demeuraient vaines, il avait pu retrouver cette vitalité lorsque le démon prit possession de son corps et s'en prit à des personnes innocentes mais surtout à l'une des personnes qui comptaient le plus à ses yeux. C'était son exutoire quotidien, qui le consumait certes, mais qui rendait ses motifs bien plus faciles. Aussi il était tout bonnement impossible pour Duke de comprendre la passivité de Logan sur ce point, et les mots avaient trouvé leur cible rapidement. Il était brisé, c'était indéniable, mais pourquoi ne tenait-il pas bénéfice de cette rupture pour parvenir à ses fins ? Puis la réponse le frappa de plein fouet et lui parut même amère. S'il ne cherchait pas à rendre la pareille à ses agresseurs, c'était probablement parce qu'il était suffisamment avisé pour comprendre que de telles envies n'étaient que le reflet d'un malaise interne et que cela n'arrangerait en rien sa situation, malgré l'image séduisante qu'elle laissait transparaître. Cette prise de conscience lui donna l'impression que tout ce qu'il avait entrepris n'était qu'absurdité, et ne fit que renforcer la sensation selon laquelle son impulsivité le mènerait tout droit à la tombe.

Même si ses paroles semblaient avoir réchauffé le cœur de Logan, elles n'avait pour autant pas atteint le but escompté puisque le loup-garou conservait sa position de réserve. Il se sous-estimait, ça sautait aux yeux. Toutefois, Duke ne préféra pas insister davantage afin de ne pas lui donner le sentiment d'être désobligeant. Le jeune homme s'autorisa tout de même une mine compatissante lorsque son ami se félicita de son amitié.

« Entre nous deux, c'est sans doute moi le plus chanceux. Sans toi je serais sans doute encore cloîtré dans des hôtels plus miteux les uns que les autres par peur de... enfin, tu vois de quoi je parle. »

Plaisanter de leur mauvaise fortune respective plutôt que d'en faire une fin en soi pouvait se révéler être une thérapie très efficace également. Logan semblait toutefois encore plongé dans ses songes puisqu'il exprima à voix haute ses doutes concernant sa propre force, ce que ne pouvait laisser passer Duke.

« T'en fais pas, le jour où quelqu'un te dira qu'il se croit très puissant, c'est sûrement qu'il aura un melon à la place d'une tête. En fait, les personnes les plus dures à convaincre sont souvent nous-même. »

Lorsque Duke évoqua son bonheur personnel, il sentit aussitôt que Logan se sentait plus à l'aise, ce qui n'était pas forcément réciproque. Déjà, le simple fait d'exhiber cette joie semblait particulièrement égoïste vis-à-vis de son ami, malgré les paroles réconfortantes de celui-ci. Ensuite, il ne parvenait toujours pas à mettre les mots adéquates sur ce qu'il s'était alors passé, l'émotion qu'il ressentait suffisant à elle même. Comme toujours il préférait garder enfouis ces instants bonheur, comme s'il avait peur qu'une fois extériorisés, il les perdrait à tout jamais. Pour une fois, une telle introversion ne constituait pas une menace pour lui-même, mais au contraire un remède à toutes les blessures qu'il s'était infligées. C'était doux et infiniment exquis, mais en même temps vaguement effrayant.

« C'est d'accord. Ça fait juste bizarre d'en parler, j'ai encore du mal à y croire. Le courant est bien passé et j'ai même pu jouer avec lui et puis... Jolene m'a laissé son numéro pour que je puisse le revoir... Tu te doutes bien que je ne lui ai pas encore dit pour... mon problème de fourrure. »

Malgré le rire nerveux qui s'échappa de sa gorge, le contexte n'avait rien de bien amusant. Chaque jour il se demandait s'il devait ou non révéler sa véritable nature à la mère de son fils mais chaque fois le débat intérieur auquel il se livrait demeurait stérile. C'est pour cette raison qu'il préférait pour l'instant choisir la voie de la facilité, c'est-à-dire celle du mensonge. Il savait que tôt ou tard, la vérité finirait par éclater et que retarder cet inévitable moment ne pourrait que renforcer la colère de Jolene, mais il ne se sentait pas suffisamment fort pour foutre en l'air cette perspective de bonheur avec Jesse. Resurgir à l'improviste dans sa vie avait déjà été un coup culotté, faire une telle révélation serait sans doute trop bouleversant pour elle. Il ne pouvait lui imposer une telle épreuve, pas après tout ce qu'il lui avait déjà fait.

« Avec un peu de chance, elle comprendra, comme l'a fait Jessica. Comment tient-elle le coup d'ailleurs ?
On a un peu discuté par SMS, mais je ne l'ai pas trop vue ces derniers temps. »

Il regrettait un peu la présence de la jeune femme, elle aurait pu lui donner un petit coup de main supplémentaire pour remonter encore plus le moral de Logan.
Revenir en haut Aller en bas


Bienvenue en Enfer
avatar

Logan Hattaway
Créature ~ Si Particulier

Un peu plus sur moi



Credit Créateur de ses Kits : avatar et gif de <km33> (à savoir moi)
Célébrité de son Avatar : David Tennant
Nombre de Messages : 28262
Points d'Expérience : 388
Pouvoirs : Force Surhumaine
Transformation Maitrisée (Avec souvenirs)

Artefact en sa Possession : Un rang offert
Le Megingjord

Plumes de Pouvoir :



Supernatural Life
Alignement: Neutre/Rebelle
Niveau: Niveau 19



MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Mar 16 Mai - 23:06

J'avais toujours pu me sentir capable de me relever, et de continuer à vivre, malgré les douleurs qui avaient pu m'atteindre dans ma vie, mais je devais cela à l'accompagnement de mes proches, qui parvenaient à me procurer un soutien incroyable, même si je me trouvais le plus souvent dans un état pitoyable, en particulier sur le plan moral. C'était pour cette raison que je m'estimais chanceux d'avoir quelqu'un comme Duke dans ma vie, mais surtout qu'il soit présent à l'heure actuelle. En ce jour, sa venue était une surprise très réconfortante pour moi.

- Au fond, je pense qu'on peut affirmer qu'on est tous les deux chanceux dans l'histoire. Je n'ai pas forcément eu des temps très joyeux dans ma vie, alors rien que le fait de me sentir entouré est déjà un énorme progrès comparé au passé.

Il ne savait pas à quel point cette dernière phrase était vraie. Duke était au courant de pas mal de détails de mon existence, mais il y avait certaines choses, qui n'étaient guère glorieuses à raconter, et que je taisais, non pas par volonté de les dissimuler, mais par envie de les oublier. Il n'était guère bon pour moi de me rappeler de mes idées noires, alors que mon existence était bien plus équilibrée depuis que je connaissais Jessica.

Au fond de moi demeuraient pourtant quelques blessures, notamment une forte tendance à me sous-estimer et à croire que je n'étais pas puissant, alors que les autres le prétendaient. Sur ce plan-là, Duke voulut me rassurer et il le fit, d'une façon très judicieuse.


- Tu n'as pas tort... Je pense que je vais toujours avoir du mal à croire en ma puissance. J'ai toujours eu tendance à me sous-estimer, depuis très longtemps, donc je pense que cela va être difficile à changer en moi, mais si cela prouve que je suis lucide, je n'ai pas à m'inquiéter alors.

Le fait que Duke partage avec moi son bonheur me permettait de bénéficier d'un apaisement salutaire. Même si cela lui faisait bizarre d'en parler, car il avait du mal à croire, Duke me révélait une histoire intéressante mais surtout réconfortante. En dehors de son "secret poilu", qu'il n'avait toujours pas avoué à Jolene, tout semblait s'être plutôt bien passé.

- Je suis content pour toi, sincèrement.

En même temps, comment ne pas l'être ?

- Par rapport à ta nature, il est évident que tu ne dois pas lui cacher une éternité, mais il ne faut pas lâcher ce secret n'importe comment non plus... Ne cherche à lui parler que lorsque tu seras prêt, d'accord...?

Je n'avais pas eu ce souci avec Jessica, puisque la découverte s'était faite un peu...de façon imprévue...

La discussion se centra sur Jessica d'ailleurs.


- Je ne lui ai pas vraiment facilité la vie...en disparaissant autant...

Je m'en voulais toujours d'ailleurs...

- Je n'arrête pas de croire qu'un peu plus de prudence de ma part aurait pu permettre d'éviter cette histoire, et donc de l'inquiéter autant...

Oh non...je replongeais dans ma culpabilité...

- Excuse-moi, il faut vraiment que j'arrête de faire ça, de penser à ce que j'aurais du faire pour éviter tout cela, alors qu'on ne peut visiblement pas changer le passé. C'est un défaut chez moi, les éternels regrets, les excuses aussi... Je sais que je dois travailler dessus, mais c'est plus fort que moi...

Il fallait se raccrocher à quelque chose pour tenter de se réconforter.

- Il faut que je me dise que je suis en vie, et que c'est ce qui compte...non ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t8201-logan-hattaway-di http://oo-supernatural-oo.forumactif.org/t191-logan-s-links


Bienvenue en Enfer
avatar

Invité
Invité

Un peu plus sur moi





MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    Ven 23 Juin - 17:25

L'exercice auquel se livraient les deux lycanthropes semblait aussi inné qu'ardu, tant chacun tâchait de choisir avec précaution ses mots pour ne pas rendre l'autre mal à l'aise. Pourtant, à mesure que les secondes s'égrenaient, les deux hommes commençaient à se débarrasser des voiles opaques qui freinaient en partie la fluidité de l'échange dans le but de se livrer à un réel jeu de transparence et de confession. Ainsi, si Duke avait d'emblée ressenti un certain malaise lorsqu'il s'était enthousiasmé de sa rencontre avec Jesse, cette sensation s'était peu à peu mutée en une nécessité lorsque Logan lui garantit une écoute totale et intéressée. Même s'il n'avait osé l'exprimer ouvertement, le chasseur souhaitait par-dessus tout entendre les conseils que son ami pourrait lui prodiguer par rapport à la compatibilité de sa lycanthropie avec sa vie familiale. La tempérance semblait pour l'artiste l'option la plus adéquate, ce qui fit sourire Duke puisqu'il avait appris les conditions dans lesquelles Jessica avait elle-même découvert la spécificité de sa future âme sœur : ironiquement, on ne pouvait pas dire que la sobriété avait été de mise ! Cette conversation ne fit que raviver le débat intérieur qui animait le jeune homme depuis qu'il avait décidé de revenir à Huntfield, celui tempétueux qui opposait la facilité à la sincérité. La tentation pour la première alternative était des plus intenses, et le démangeait en permanence, mais sa raison le poussait, le contraignait même, à opter pour une relation fondée sur des bases solides et pures.

« Je me demande comment elle va encaisser la nouvelle. Les choses auraient été sans doute plus faciles si je ne lui avais pas menti dès le début... mais j'avais tellement peur, et surtout tellement honte de ce que j'étais devenu, de ce que j'avais fait, ce que j'avais pu faire mais par-dessus tout de ce que je pourrais éventuellement faire, à elle, mais aussi au bébé... »

Il n'avait jamais vraiment cherché à se justifier vis-à-vis de cette décision charnière à n'importe qui, il l'avait vaguement expliquée à Elizabeth, mais derrière son explication se cachait toujours une part de mensonge. Même s'il n'avait jamais vraiment eu de preuve tangible d'une potentielle attaque dont il aurait été l'auteur, une part de lui demeurait persuadée que la bête avait déjà succombé à l'appel du sang lors des premières nuits où il avait totalement perdu le contrôle. Il se souvenait encore du goût de sang qui roulait encore sur sa langue lorsque la pleine lune avait cédé la place à l'incandescence du Soleil, et depuis ce jour, il n'avait jamais su déterminer s'il avait s'agit de son propre sang, de celui d'un animal, ou alors d'une autre personne. Cette incertitude continuait de le hanter à ce jour et c'est ce qui avait notamment amorcé sa chute dans le cercle vicieux de la fuite. Taire cet aspect de son choix constituait un autre asservissement à la facilité, et il n'était pas sûr de l'assumer pleinement.

S'éloigner de ce sujet de conversation rassura Duke : nul ne pouvait nier qu'il était nettement plus facile de parler des problèmes d'autrui que des siens, même si dans le cas de Logan, la dynamique restait tout aussi bancale. Le chasseur avait déjà eu l'occasion d'avoir affaire à un Logan maussade, mais il l'avait rarement vu dans un tel état de vulnérabilité. Même évoquer Jessica suffisait à animer en lui un sentiment de culpabilité, et Duke se demanda comment quelqu'un pouvait supporter un tel état de pression et d'auto-flagellation sans craquer à un moment ou un autre. Assumer ses responsabilités était une qualité brillante, mais poussée à ses extrêmes, elle pouvait rapidement en devenir alarmante voire même néfaste. Le chasseur eut envie de saisir cette lourde masse qui lui courbait l'échine et de s'en imposer une partie, mais Logan semblait jalousement attaché à cette présence constante, comme si elle définissait une partie de son identité.

Avec un sourire, Duke écouta les excuses de son ami, qui demeurait lucide face à ce trait de sa personnalité. Même dans ce processus de pardon, le lycanthrope s'en voulait d'imposer ça à son entourage, et cette modestie impressionna à nouveau le chasseur, lui qui avait toujours ressenti le besoin d'extérioriser ses sentiments internes notamment par le biais de la chasse. Il ne se sentait pas capable de rester impassible et d'encaisser les coups sans répliquer, dans un quiétisme à la limite du fatalisme : tant qu'il serait l'unique maître de sa conscience et de son corps, il ferait en sorte de lutter contre ce que la Destinée avait prévu pour lui. Cette volonté d'indépendance pouvait paraître vaine et utopique, mais il y croyait dur comme fer, et c'était cette conviction qui le poussait à continuer d'exister.

« Jessica est une femme très forte, elle est capable d'encaisser plein de choses et tu n'as pas à te sentir coupable de quoi que ce soit. Et puis, ressasser le passé ne va pas te permettre de le changer à ta guise et de le corriger ! Tu parles de défaut, mais moi je vois plutôt ça comme une faiblesse. Tu dois voir plus loin et apprendre de ce qui t'es arrivé, c'est le meilleur moyen pour être en paix avec toi-même ! »

Le brusquer un peu était une stratégie maîtresse, car il ne supportait plus de le voir souffrir à ce point, et de s'infliger encore plus de blessures que celles qu'il avait déjà subies. D'ailleurs, il résuma sa pensée en une affirmation teintée de doute, ce à quoi il s'enquit de répondre :

« Exactement, mais retire moi ce ton interrogatif à la fin ! Le reste, on s'en fout ! Tu as beau imaginer une centaine de configurations différentes de ton passé, cela ne t'apportera rien d'autre que des faiblesses ! Donc maintenant, je compte sur toi pour reprendre des forces et aller de l'avant ! »


FIN pour moi !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas


Bienvenue en Enfer

Contenu sponsorisé


Un peu plus sur moi





MessageSujet: Re: IV.05 - Entre lycanthropes.    

Revenir en haut Aller en bas
 

IV.05 - Entre lycanthropes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
oo-Supernatural-oo RPG Supernatural :: Gardons une Trace du Passé :: Les archives du forum :: Archives Saison 4 :: Archive RPG-